Congo: Jeff Louna s’en est allé

 

Congo – Musique : Jeff Louna s’en est allé
Le guitariste congolais Jeff Louna de son vrai nom Joseph Lounana, est décédé à Amiens en France, le mercredi 4 Avril 2018 à l’âge de 70 ans, de suite d’une longue maladie décelée depuis 2015. Virtuose de la guitare, auteur compositeur, arrangeur et professeur de musique, l’artiste est l’un des pionniers du jazz-rock congolais.

Depuis 2015, Jeff Louna  avait réduit considérablement ses activités musicales et pédagogiques, en raison de son mauvais état de santé qui hélas ne s’est pas améliorée jusqu’à son dernier souffle, le mercredi 4 avril 2018.

Jeff Louna était une icône de la musique congolaise. Parti en France pour ses études universitaires sanctionnées par un doctorat en biologie, Jeff Louna a créé, en 1973, le célèbre groupe Tao-Tao  au Campus d’Amiens qui regroupait des jeunes étudiants des deux Congo, de la Centrafrique, du Gabon, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et du Dahomey ( actuel Bénin).

Plus tard, il intègre le groupe semi-professionnel « Cabaret espagnol » où il côtoie  de nombreux artistes français de renom de l’époque avant de rejoindre le groupe de pop, rock’n roll et de variétés « Les Dauphins ».

À partir du début des années 80, la notoriété de Jeff Louna s’affirme de plus en plus en tant que guitariste, mais aussi en tant que chanteur, compositeur, interprète et conseiller musical, avec notamment la sortie coup sur coup de cinq albums personnels, ainsi que sa participation en qualité de musicien de studio ou comme directeur artistique à une trentaine d’albums réalisés par d’autres musiciens ou par des orchestres professionnels africains, tels que: Orchestre National du Congo Brazzaville, OK Jazz, Tanawa, Céli-Bitsu, Très-Fâchés, Casimir Zoba Zao, Ras Kebo, Gérard Madiata, Clotaire Kimbolo, Nzongo-Soul, Brush, Walla, Kosmos Mountouari, Samba-Dio, Jacques Loubélo, Boulhos Loupino, Chairman Jacques Koyo et bien d’autres. Son apport fait de l’IAD un studio quasi incontournable.

En 1984, en compagnie de Biks Bikouta et Bruno Houla, il a créé le groupe africain de jazz fusion baptisé « Jungle Trio » de Brazzaville,  qui a connu un succès retentissant dans toute l’Afrique grâce à leur tube « Jungle Spirit ». Avec ce groupe, il a fait de nombreux cabarets et participé à de nombreux festivals nationaux et internationaux.

En 1999, Jeff  Louna s’est exilé en France. Dans l’hexagone, il s’adonne à nouveau à la musique  et  anime des conférences en musicologie aux universités d’Amiens, de Toulouse et de Pau. À Amiens où il a résidé, il est sollicité comme directeur artistique par de nombreux artistes et a donné des cours de guitare.

Jeff Louna a tout au long de sa carrière d’artiste et de musicien, touché à tous les styles musicaux. Ce qui a donné une couleur atypique à son style magnifié par son jeu de guitare au carrefour de plusieurs influences musicales, apportant  des colorations de jazz dans la rumba congolaise.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :