Le maïs à maturité

 

Entre les cuisses ouvertes des nuages

Glissent des rayons qui font ravage

Sur les clitoris pointus des fines tiges

 

A califourchon sur le dos de leurs épis

Les maïs prennent du volume en grains

Attendant l’heure de la cueillette du matin

 

Empruntant à maturité la corbeille du cultivateur

Dans leur robe verte ils prennent la route du vendeur

Pour terminer leur existence dans la bouche du consommateur.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :