Congo-Diaspora: Voici comment a été démoli le MCDDI

 Œuvre salutaire sur le MCDDI ? Hervé Mahicka écrit :

Mon frère Kevin Diafouka, je t’avais promis un petit rectificatif historique. Lors d »un de tes messages tu avais dit que Sassou avait payé Hellot Mampouya pour diviser le MCDDI. Non, les acteurs sont encore vivants sauf un. Celui qui a explosé le MCDDI c’est moi et moi seul. C’était ma décision, ma stratégie et mon action parce que ce parti devenu une épicerie familiale manquait de souffle et surtout empêchait l’émergence du débat et de nouvelles forces dans le Pool dont certains se disaient propriétaires.

C’est moi qui ai  pris langue avec les membres du BEN pour constituer un front progressiste et prompt à exiger un congrès qui n’avait jamais eu lieu depuis la création. J’ai coopté Nkounkou Mayouya en premier, ensemble nous sommes allés voir Mambou Nguié, à trois nous avons rallié Kibozi, puis Kibiadi. Tchibambelela nous soutenait sans vouloir rallier la fronde. Puis Namo. Même ceux qui nous avaient quitté, comme Paulin Makaya, pour qui j’ai pris l’avion vers l’Europe à mes frais, pour un long entretien afin de le ramener au bercail et faire bouger le parti ensemble, il avait refusé de revenir dans le parti (je comprendrais plus tard pourquoi…). J’ai rallié Tony Moudilou après une entrevue cordiale au drugstore des Champs Élysées en compagnie de Patrick Eric Mampouya, Théo Senga chef historique du MCDDI France m’avait exprimé son retrait de tout ça. Bref j’ai mené tout le travail, j’ai été trahi parce que Parfait en a vite été informé. Les sanctions sont tombées mais j’ai continué mon oeuvre qu’il ne pouvait plus contrer. Au Pool profond,  Mayama, Linzolo, Mbanza Ndounga, Kinkala, Louingui… A TiéTié, dans la Sangha avec le doyen Namedoum, la Bouenza le tonitruant Mvouada, au Niari. j’ai rallié les vieux, les historiques, les élus, les mystiques…. Sassou ne m’avait jamais rencontré ni donné un rond.

Une fois le mouvement fait, nous avons cherché un histoirque, proche de la maison du vieux pour diriger la fronde, et c’est moi qui ait proposé Hellot Mampouya que je suis allé voir et non l’inverse. Un dimanche matin. Il nous a suivi tellement le ras-le-bol était général et j’avais tissé le réseau. Mais comment diriger sans argent et sans légitimité historique, et avec la peur que Sassou nous mette les batons de la roue? C’est comme ça que nous mettons Hellot devant. Ca c’est l’histoire. Hellot arrive dans la fronde à deux semaines du fameux congrès que nous en voulions pas, alors que cela faisait des mois que nous constituons la fronde.

On n’avait pas l’intention d’exploser le parti. Même si c’est une option que je n’écartais pas. Parfait refusant un congrès démocratique, nous avons provoqué la scission. Ce soir du dernier débat au BEN sur le congrès (Bacongo devait y avoir 27 représentants et des villages de 200 habitants comme Loukami en avoir 300, manière pour lui d’éviter la fronde et de faire venir des supporters choisis) , lorsque Parfait dit « prenez vos responsabilités, nous nous retrouvions immédiatement à rédiger le discours de rupture. Avec (Hellot Mampouya, P.E. Mampouya, le Sénateur Mouanga Nkeoua, Kibozi et Brice Ngoulou), que nous lirons au journal de 20h sur télé Congo. Ce jour là Sassou est au Tchad. Et quand on arrive devant télé Congo le directeur a peur de passer un direct politique d’un ministre pendant que le président est à l’étranger. C’est sur place que nous l’appelons pour l’informer de ce qui se passe et de ce que nous allons faire. Nous prenons l’antenne et Hellot appellera les militants à boycotter ce congrès. Au retard on va chez Hellot, et on comptera les soutiens ce soir la dans la foule des militants. Donc il n’y a pas de Sassou Nguesso à la base..

Durant 4 mois (décembre 2012 à avril 2013) il y’a eu deux MCDDI qui ont déposé des requetes au tribunal. Sans en attendre la réponse, Mboulou décide en nous appelons que c’est Parfait que le pouvoir va reconnaitre, et que nous devons cesser d’en utiliser les symboles. C’est le coeur lourd que nous l’acceptons et créons la DRD. Jusqu’en ce jour, tous les symboles de la DRD imaginé en commun avec Hellot, Namo et Ngoulou, c’est moi qui les fabriqués électroniquement et déposé comme propriété intellectuelle en mon nom propre.
Si plus tard Hellot a eu de l’argent pour ça, je n’en sais rien, mais alors là c’est plus tard. Pas à la création dont je suis l’artisan et non lui, et surtout pas Sassou.

C’est la vérité dans la vérité! Tous les témoins sont vivants, sauf Nkounkou Mayouya.  C’est ce mouvement là qui a emmené à la séparation de Yuki etc. C’est moi qui en suit l’artisan. Et je dirai même que je suis plus fier de ce coup de carte politique que d’avoir mené la campagne de Mokoko. Quand j’arrive chez Mokoko je suis déjà un expert de 10e dan. Et mon premier coup de maitre, fut celui-la. Le MCDDI était un monument. Venir de là ou je viens pour le déranger, c’est un chef d’oeuvre et je refuse qu’on me le vole. Prenez pour vousla campagne de Mokoko, dites qu c’est vous. Mais pas ça.

Congomfoa.com par Hervé Mahicka

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :