Lourd bilan de canicule en Europe, le feu menace une ville au Portugal

Progression de feu à Monchique, dans le sud du Portugal, le 7 août 2018 / © AFP / CARLOS COSTA

Un feu de forêt visible depuis la station spatiale menaçait mardi une ville touristique du sud du Portugal, dans une péninsule ibérique durement touchée par la canicule.

– Portugal : mobilisation sans précédent –

Les bombardiers d’eau et une noria d’hélicoptères qui se ravitaillent dans les piscines luttent avec plus d’un millier d’hommes au sol contre un incendie qui s’approche dangereusement de la ville touristique de Monchique, dans les montagnes de l’Algarve, dans le sud du Portugal.

De nouveaux vents violents sont attendus qui risquent d’attiser le brasier.

Le sinistre, qui s’est déclaré vendredi, a fait 30 blessés, dont un grave, selon le dernier bilan de la protection civile.

Photo montrant un important panache de fumée près de Monchique (sud du Portugal), prise depuis la station spatiale internationale (ISS) par l’astronaute allemand Alexander Gerst. Photo fournie par l’Agence spatiale européenne (ESA) le 7 août 2018 / © EUROPEAN SPACE AGENCY/AFP / Alexander GERST

La fumée de l’incendie est visible sur une photo tweetée par l’astronaute allemand Alexander Gerst à bord de la Station spatiale internationale.

Dans la nuit de lundi à mardi, quelque 250 personnes ont été évacuées de villages voisins tandis que les flammes, qui ont déjà ravagé plus de 15.000 hectares de forêt, passaient à 500 mètres d’une caserne des pompiers.

Un millier de pompiers, une centaine de soldats, plus de 340 véhicules, 16 aéronefs sont engagées à Monchique, « des effectifs sans précédent dans ce genre d’opération », a souligné le ministre de l’Intérieur Eduardo Cabrito lors d’une conférence de presse.

Le Portugal est encore traumatisé par deux vagues d’incendies qui ont fait 114 morts l’année dernière et le pays avait tout fait pour éviter une répétition de cette tragédie.

Un hélicoptère lutte contre l’incendie à Pinet, dans l’est de l’Espagne, le 7 août 2018 / © AFP / JOSE JORDAN

– Neuf morts en Espagne –

Les pompiers sont aussi en première ligne en Espagne où un feu a déjà ravagé près de 1.500 hectares dans la région de Valence (est), obligeant à évacuer 2.500 personnes dans la nuit de lundi à mardi.

L’Espagne, comme le Portugal, a frôlé ce week-end son record absolu de température, quand le thermomètre a atteint 46,6 degrés à El Granado, une commune d’Andalousie proche du Portugal, selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), basée à Genève.

Le bilan de la canicule en Espagne s’est alourdi à neuf morts en une semaine, ont annoncé mardi les autorités, après l’autopsie du corps d’un sexagénaire ayant succombé aux fortes chaleurs dans le sud-ouest.

Des touristes se rafraîchissent dans une fontaine devant la Pyramide du Louvre à Paris, le 7 août 2018 / © AFP / GERARD JULIEN

– Orages sur la France –

Le reste de l’Europe peut espérer un répit des vents venus de l’Atlantique.

En France, des orages attendus en fin de journée devaient faire basser les températures et dissiper le smog qui pèse sur Paris, Lyon et plusieurs autres grandes villes. « La canicule se termine », a commenté mardi le prévisionniste Frédéric Nathan.

Les orages pourront être parfois violents, accompagnés de grêle et de rafales de vent allant jusqu’à 100km/h.

Portugal : le feu menace la ville de Monchique / © Jennifer Hautefeuille/AFP / –

– Hécatombe de poissons –

Le temps est venu de recenser les dégâts.

Ainsi une tonne de poissons morts en raison de la canicule a été extraite du Rhin dans le nord de la Suisse, la température de ce fleuve s’élevant actuellement par endroits à 27,6 degrés.

Mille kilos d’ombres (des salmonidés) en ont été retirés depuis le week-end dernier entre le lac de Constance, à la frontière avec l’Allemagne et l’Autriche, et la ville de Schaffhouse, a précisé la télévision publique RTS.

– Repeignez vos plantes –

Aux Pays-Bas, une entreprise de peinture a eu l’idée d’utiliser une peinture spéciale à base de végétaux pour redonner leur couleur verte aux plantes desséchées.

« Tout le monde pensait que c’était une blague. Nous sommes bien entendu une entreprise de peinture et non une entreprise de jardinage. Mais ce n’est pas mauvais pour l’environnement et les plantes restent vertes pendant cinq à sept semaines », a expliqué Fabian de la Croix, membre de cette entreprise, au site d’information RTL Nieuws.

Romandie.com avec(©AFP / (07 août 2018 18h39)

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :