Disparition du président chinois d’Interpol: Paris « s’interroge » et se dit « préoccupé »

Photo prise le 4 juillet 2017 à Singapour du président chinois d’Interpol Meng Hongwei porté disparu / © AFP/Archives / ROSLAN RAHMAN

Paris « s’interroge » sur la « disparition inquiétante » du président chinois d’Interpol et se dit « préoccupé par les menaces » contre sa femme, a indiqué vendredi le ministère de l’Intérieur.

« La France s’interroge sur la situation du président d’Interpol », Hongwei Meng, dont la famille est sans nouvelles depuis le 25 septembre, et est « préoccupée par les menaces dont son épouse a fait l’objet », indique le ministère, qui précise qu' »un dispositif policier adapté (était) mis en place pour garantir (sa) sécurité ».

« Le 4 octobre en soirée, les services de police ont été informés, par son épouse, de la disparition inquiétante de M. Meng », et elle a affirmé « avoir récemment reçu des menaces via les réseaux sociaux et par téléphone », poursuit la même source.

« Interrogées par le bureau de liaison d’Interpol à Pékin, les autorités chinoises n’ont pour l’heure pas apporté de précisions », indique le ministère, ajoutant que « les échanges avec les autorités chinoises se poursuivent ».

Hongwei Meng a rejoint la Chine par avion depuis Stockholm, a-t-on appris de sources concordantes.

Le siège mondial d’Interpol, organisation internationale de coopération policière rassemblant 192 pays, est installé à Lyon, ville où réside également la famille de M. Meng.

Romandie.com avec(©AFP / (05 octobre 2018 19h00)

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :