Congo: Geste de désespoir, complot ou naïveté de la diaspora ?

 

Au niveau de la diaspora, la semaine qui vient de s’écouler était riche en rebondissement et en information qui détermineront la nature même du combat que chacun de nous veut mener pour aboutir à l’émergence de notre pays. L’information la plus importante étant l’annonce de la candidature prochaine de monsieur Andréa NGOMBET à la future élection présidentielle de 2021. Il est tout à fait normal pour un congolais de vouloir se présenter à une telle élection afin de solliciter les suffrages du peuple congolais, mais ici plusieurs interrogations traversent ma tête eu égard au profil de ce candidat et de ses soutiens clairement affichés qui sont connus pour être de ceux qui n’ont jamais reconnus les institutions de la république du Congo. Pour quoi donc ce virage à 180% aujourd’hui lorsqu’en sait qu’au niveau de Brazzaville, rien n’a changé, les choses sont restées comme telles ?

Ce n’est donc pas tant, l’annonce de cette participation qui est l’objet principal de mon intervention. Je réagis ici par rapport à l’enthousiasme de certains de mes compatriotes de la diaspora qui se comportent en véritable girouette. Ceux qui comme Guy MAFIMBA, Sadio MOREL KANTE et certains hybrides politiques « distributeurs des titres de meilleurs opposants » , ont toujours dit que Denis Sassou NGUESSO n’était pas Président de la République, ceux qui n’ont jamais reconnu les institutions de la république du Congo, ceux qui ont traité certains politiciens de girouette pour avoir reconnu la victoire du président Denis Sassou NGUESSO à la présidentielle du 20 mars 2016, ceux qui ont toujours dit que le président Denis Sassou NGUESSO ne peut pas organiser les élections et les perdre, ceux qui ont toujours exigé la révision des listes électorales comme un préalable à une participation aux élections, ceux qui ont dit hier qu’en allant aux législatives de juillet 2017, l’opposition dite parlementaire accompagnait le régime de Brazzaville, trouvent aujourd’hui des prétextes pour justifier une candidature d’une personne venant de la diaspora.

Cette attitude ne date malheureusement pas d’aujourd’hui dans notre diaspora. Déjà en 2015, les faiseurs d’opinions de la diaspora disaient qu’il fallait que l’opposition boycotte la présidentielle de 2016 puisque que la messe était dite d’avance et que le président Denis Sassou NGUESSO n’allait pas organiser l’élection pour la perdre. Mais quelques mois plus tard, après l’entrée en lisse du général Jean Marie Michel MOKOKO, le discours avait changé, la participation à cette élection était devenue l’occasion d’obtenir une alternance. Il fallait un général (MOKOKO) pour faire partir un autre général (Sassou Nguesso).Avec le général Jean Marie MOKOKO, tout était réuni pour que le pouvoir change de camp même si l’élection était organisée par les hommes et femmes nommés par le président sortant.

Je me rappelle de ma rencontre avec les indignés 242 au mois de décembre 2015 au Café Nord de la gare du Nord ici à Paris. Ce jour là j’ai failli être giflé par OUMBALOCKO parce que je défendais l’idée d’une participation à cette élection. Heureusement pour moi que NITOU Roland était la pour calmer certains de ses hommes qui s’apprêtaient à me porter main. J’ai été traité de corrompu, de traître et de tous les noms d’oiseaux. Et pourtant, après je les ai vus soutenir activement le général MOKOKO pendant la campagne présidentielle.

Si le Congo n’est pas régi par la constitution du 25 octobre 2015, sur quelle base cette candidature va se baser ? Si le Congo n’a pas de président de la République, qui décidera de la tenue de ladite élection présidentielle ? Comment aujourd’hui Guy MAFIMBA peut –il soutenir une candidature à une élection présidentielle alors que rien n’est fait en amont : Pas de recensement, pas de révision de la commission électorale indépendante. Qu’en est-il de la libération des prisonniers politiques qui était une revendication qui conditionnait tout processus politique ? C’est tragique de n’avoir pas ou plus de mémoire.
Certes, chacun est libre de faire ce qu’il veut me diriez-vous, mais la vie politique devrait être guidée par des convictions et de la constance.

S’il faut ici louer dans une certaine mesure le courage politique d’Andréa GOMBET pour la prise de cet acte décisif, il est aussi de notre devoir d’exiger un peu de modération à ceux qui veulent déjà se constituer porte-parole et qui pensent nous faire avaler une démarche plus que contestable et critiquable.

Aujourd’hui, dans les conditions actuelles, qui peut penser renverser la table et faire obtenir une alternance démocratique dans notre pays ?

Si en 2016 où nous avions des candidats comme Jean Marie Michel MOKOKO, Parfait KOLELAS et OKOMBI SALISSA, l’opposition n’a pu accéder à la magistrature suprême, combien à plus forte raison maintenant que l’opposition à perdu ses repères devenant ainsi l’ombre d’elle même.
Certes, il y a un manque d’autorité morale et d’un leadership politique très clairement affirmé et assumé au sein des forces de l’opposition congolaise ,mais cela ne devrait pas pousser certains compatriotes à prendre la situation du pays à la légère, d’exceller dans le zèle et de prendre de décisions politiques fantaisistes.

Je ne parviens pas à comprendre ce basculement venant de la part de ceux qui ont tiré hier à boulet rouge sur d’autres compatriotes de la diaspora au seul motif que ceux -ci avait pris l’option de reconnaitre le pouvoir de Brazzaville. Lorsqu’au mois de novembre 2018 ,nous avions pensé nécessaire de vouloir rencontrer le président de la République alors de passage à Paris afin de lui remettre un cahier de charges dans lequel nous proposions des solutions pouvant permettre à notre pays d’aller vers un dialogue national inclusif, nous étions pris à partie par ceux -là qui soutiennent une pseudo candidature virtuelle aujourd’hui. Ils conditionnaient tout dialogue avec le pouvoir de Brazzaville à la libération des prisonniers politiques. On est finalement dans un tour de cochon et face à des loustics politiques.

Et pourtant, aujourd’hui tout le monde va à l’affut et avance masqué pour rencontrer les responsables politiques du parti au pouvoir. On déroule le tapis rouge aux membres du PCT et certains membres de la diaspora sont reçus avec honneur par, Rodolphe ADADA, l’ambassadeur du Congo en France, ça devient normal. Voilà ce que nous sommes, des hypocrites. Quitte là que je m’y mette, si ce n’est pas moi tout ce que font les autres font est mauvais. C’est le principe de notre diaspora depuis toujours.

En tout et pour tout dire, je ne crois pas à cette démarche et je pense très sincèrement qu’elle s’inscrit beaucoup plus dans l’approche d’une stratégie médiatique que dans une réelle présentation à la présidentielle de 2021. Nous sommes beaucoup plus dans le cadre d’une vraie fausse candidature qui ne pourra avoir gain de cause que si elle est soutenue par le pouvoir en place à Brazzaville. J’espère que l’avenir me contredira et si c’est le cas j’apporterai mon soutien à cette candidature qui sous sa forme donne un message de renouvellement de la classe politique.

Il n’est possible à un certain niveau d’engagement politique de soutenir des petits comités occultes aux ambitions pas claires, des actions souterraines ponctuées de considérations insidieuses. Dans la quête d’un Congo de demain, nous ne pouvons naviguer dans de tels méandres et accepter un tel lifting politique

Je sais que le politiquement correct a des frontières fluctuantes, et nous aurions tort de construire à partir de ce qui était détestable avant hier pour que cela soit toléré, honoré et présenté comme le chemin à suivre pour aboutir à une alternance dans notre pays.

Il ne nous reste d’autre chance et option de salut que de ne plus nous mentir à nous-mêmes. En somme, Nous sommes dans ce qui apparait comme un Bric-à-brac et il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

Fait à Paris le 23 juin 2019
Henri Blaise NZONZA
Président de la Nouvelle Dynamique du Congo
dynamiquepourlecongo@yahoo.com
Tél : 0753249826

Photo de BrazzaNews.

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :