Regards inespérés

 

La pluie tombe sur ma tombe

Loin des regards amis et ennemis

Lorsque les termites rongent ma robe

La terre recouvre ma chair ensevelie

 

Quand certains fêtent dans la joie le bonheur

D’autres pleurent sans manger dans le malheur

Dans l’indifférence totale de nos représentants

Qui s’accrochent pour leur argent au parlement

 

Même lorsque les inondations gagnent nos maisons

Les gouvernants sans états d’âme et sans raison

Se la coulent douce malgré les folles intempéries

Devenons pour eux les maudits de leurs soucis

 

Bernard NKOUNKOU

 

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :