Un froid de canard

 

Une pluie de silence monotone

Aux bras gris et longs de montagne

Tombe du ciel devant mon regard

Qui prend un coup de froid de canard

 

Le verglas qui a épousé le macadam

A perdu en trois jours sa belle dame

Qui attend demoiselle pluie pour se coiffer

De sa sale chevelure bonne à bien nettoyer

 

La saison vibre avec son changement climatique

Quand les gants, bottes veloutées et les tuniques

Ont repris la charpente corporelle pour la protéger

Le temps frisquet de l’hiver est une sale dragée

 

Bernard NKOUNKOU

 

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :