Froid extrême au Canada : le Québec fait classe à part

© Fournis par MétéoMédia

À Edmonton, en Alberta, il fait si froid que les voies ferrées se fissurent. En Colombie-Britannique, le froid installé depuis dimanche soir, couplé aux importantes chutes de neige a causé des dizaines d’accidents et fermetures de routes. À Calgary, un zoo a dû annuler un spectacle de pingouins en raison du froid extrême.

Kyle Brittain, journaliste à The Weather Network, a d’ailleurs pu faire du frisbee avec ses vêtements gelés.

« Il fait si froid à Calgary aujourd’hui que j’ai pu jouer au frisbee avec mon chandail ! »

Plusieurs records de froid ont été battus dans l’Ouest canadien alors que le thermomètre est descendu jusqu’à -50 °C dans les Territoires du Nord-Ouest et au Yukon. L’Alberta et la Colombie-Britannique ont quant à eux atteint -48 °C. Les ressentis sont descendus sous la barre des -55 par endroits. Des records quotidiens datant de 1950 ont d’ailleurs été battus en Colombie-Britannique. Par exemple, dans la région de Burns Lake, un record datant de 1950 a été battu, alors que le mercure a atteint -43,1 °C.

Calgary a également connu aujourd’hui sa température la plus froide en huit ans.

Notons que la Colombie-Britannique a également reçu beaucoup de neige, même en basse altitude. Un avertissement de neige est actuellement en vigueur à Vancouver. Une intense dépression venant du Pacifique entrera en contact avec cette masse d’air glacial et laissera des précipitations sous forme de neige jusqu’à Vancouver. De dix à quinze centimètres sont prévus alors que près d’une vingtaine est déjà tombée le week-end dernier au nord de Vancouver.

Ce froid glacial est prévu de persister jusqu’au week-end, mais avec une intensité moindre.

« La température minimale en matinée de -41,6 °C à l’aéroport d’Edmonton est la plus froide de l’histoire pour un 14 janvier. Le record précédent était de -41,1 °C en 1972. Les records sont enregistrés depuis 1961 »

Le Québec épargné

Alors que la province aura droit à deux systèmes qui apporteront tous deux d’importantes quantités de neige jeudi et durant le week-end, le mercure y est plus clément. Et de loin. Il faut remercier une crête du sud des États-Unis qui s’est frayé un chemin jusqu’au Québec, permettant une anomalie de 1 °C à 3 °C au-dessus des moyennes de saison.

© Fournis par MétéoMédia
Un changement de patron atmosphérique inversera toutefois la tendance et provoquera un refroidissement des températures. Auparavant, le froid ne s’invitait sur la province que sous la forme de poussées, « nous avions une journée de froid intense, prise dans une dominance de douceur », indique André Monette. Désormais, l’inverse se produira : « les modèles météorologiques voient une dominance du froid pour la fin du mois de janvier, et au moins jusqu’à la mi-février », annonce le météorologue en chef, précisant que des poussées de douceur pourront toutefois être constatées.Avec MétéoMédia

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :