Colombie: aide américaine de 5 milliards de dollars pour les zones touchées par la drogue

Le président colombien Ivan Duque a annoncé jeudi une aide américaine à son pays d’un montant de 5 milliards de dollars qui seront investis dans les zones touchées par le trafic de drogue. Une agence du gouvernement américain, la US International Development Finance Corporation (DFC) «a annoncé qu’elle verserait environ 5 milliards de dollars pour des programmes sociaux dans les territoires touchés par les cultures illégales», a écrit sur Twitter le président Duque, résumant une déclaration qu’il avait faite en compagnie du directeur exécutif de la DFC, Adam Boehler. Ce montant sera versé sur une période de trois ans, a précisé une source à la présidence.

Adam Boehler a déclaré que cette aide contribuera au «développement des régions, augmentant le revenu par habitant et l’emploi». «Il est essentiel non seulement de s’impliquer dans l’éradication (des cultures de coca), mais aussi dans les volets positifs des choses et dans le développement», a-t-il déclaré depuis une zone de culture de coca dans le sud-ouest de la Colombie visitée avec le président Duque.

Une partie de l’aide américaine sera destinée au remplacement des cultures illicites et au financement de projets d’insertion pour les combattants de l’ancienne guérilla des FARC qui ont accepté l’accord de paix historique de 2016. Après que 7.000 combattants des Farc eurent déposé les armes, des groupes armés locaux et des cartels mexicains tels que celui de Sinaloa ont pris le contrôle du trafic de drogue dans des régions reculées de la Colombie, principalement dans les départements proches des ports maritimes du Pacifique colombien.

Le président américain Donald Trump a sévèrement critiqué l’augmentation record des narco-cultures en Colombie qui, selon l’Onu, ont atteint 169.000 hectares plantés en 2018, avec un potentiel de production de 1.120 tonnes de cocaïne. Arrivé au pouvoir en août 2018, le président Duque a lancé un plan anti-drogue qui prévoit la réduction de moitié des territoires qui abritent des cultures de coca entre 2022 et 2023. Il a également promis de réactiver l’utilisation de l’herbicide glyphosate pulvérisé par voie aérienne pour détruire les cultures de coca, une initiative saluée par les États-Unis.

Créée en 2018 avec l’aval du président Trump, la DFC a officiellement commencé son activité début janvier 2020.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :