Dans la solitude de la joie

 

Étendue sur le sable fin de la plage

Tes bons pieds charnus après la nage

Prennent un doux plaisir de l’eau

Dans l’immense ivresse de ta peau

 

Sous tes lunettes bleues brille l’océan

Dans le doux murmure mugissant

De ces vagues mousseuses et glacées

Qui, par le ressac, lèchent ta vénusté

 

Prenant parfois à l’assaut ton nombril

Par le jet salé de ces nombreux volatils

Tu goûtes aux vifs plaisirs de la vie

Dans la solitude unique de la joie.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :