Les États-Unis ont franchi la barre du million de cas déclarés de COVID-19, ce qui représente le tiers des quelque trois millions de personnes officiellement infectées par le virus dans le monde.

On recense plus de 56 000 morts aux États-Unis et plus de 137 000 personnes rétablies.

Avec plus de 22 000 morts liées à la COVID-19, l’État de New York est le principal foyer de l’épidémie aux États-Unis.

Le gouverneur démocrate de l’État de New York, Andew Cuomo, a annoncé lundi qu’il prolongerait les mesures de confinement « dans de nombreuses régions de l’État » au-delà du 15 mai, même si une réouverture des secteurs de la construction et de l’industrie manufacturière est envisagée dans les zones moins touchées.

Le gouverneur a expliqué sa prudence par un nombre d’hospitalisations et de nouveaux cas qui baissent moins vite qu’espéré, et encore 337 décès de la maladie ces dernières 24 heures.

La ville de New York, moteur économique du pays à l’arrêt depuis la mi-mars, pourrait être la dernière à redémarrer.

Le New Jersey, État voisin de New York et deuxième État le plus touché avec plus de 6000 morts, la région de la capitale fédérale Washington et la Californie restent fermes dans leur confinement.

Déconfinement et inquiétudes

Toutefois, une dizaine d’États ont amorcé la réouverture de leur économie même si plusieurs d’entre eux ne respectent pas les seuils recommandés par la Maison-Blanche.

Le Colorado, le Mississippi, le Minnesota, le Montana et le Tennessee permettent la reprise de certaines activités, imitant ainsi la Georgie, l’Oklahoma, l’Alaska et la Caroline du Sud.

Par semple, le Tennessee, État du sud dirigé par le républicain Bill Lee, a autorisé la réouverture de restaurants lundi. Si le nombre de cas confirmés du coronavirus y reste inférieur à 10 000, il a enregistré dimanche sa plus forte hausse journalière de nouveaux cas (+478), selon la radio NPR.

De nombreux gouverneurs continuent néanmoins à déplorer une capacité de tests insuffisante pour relancer l’économie en toute sécurité.

Des chercheurs de Harvard ont d’ailleurs estimé lundi que malgré des progrès, la majorité des États n’avaient toujours pas la capacité suffisante pour commencer le déconfinement d’ici le 1er mai.

Leur analyse contredit l’affirmation de Donald Trump, selon laquelle les États-Unis ont suffisamment augmenté leurs capacités de dépistage.

Furieux de la polémique suscitée par ses propos jeudi sur l’utilisation de désinfectants comme potentiel traitement de la maladie, le président américain Donald Trump devait faire un nouveau point presse lundi, après l’avoir annulé dans un premier temps.

Avec CBC/Radio-Canada