Le retour en classe sera plus rapide que prévu pour des centaines d’élèves de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et de la MRC de Joliette.

Québec a annoncé jeudi aux écoles spécialisées à mandats régional et supra régional qu’elles pourront rouvrir le 1er juin, à certaines conditions. La réouverture ne concerne que les clientèles particulièrement vulnérables.

«L’objectif est de répondre aux besoins des élèves handicapés ou ayant un trouble grave du comportement», explique le porte-parole du ministère, Bryan St-Louis.

Avec le déconfinement à venir dès le 25 mai dans le Grand Montréal, le gouvernement veut faciliter la tâche des parents ayant des enfants à besoins particuliers ne pouvant demeurer seuls à la maison sans supervision.

À Montréal, certaines écoles qui accueillent des élèves handicapés et non handicapés pourront rouvrir, mais uniquement pour recevoir les élèves handicapés.

À la Commission scolaire de Montréal (CSDM), les écoles Lucien-Pagé, Gadbois et Saint-Enfant-Jésus ne reprendront que les enfants sourds ou malentendants.

Les écoles Édouard-Montpetit et Saint-Étienne ne reprendront que leurs élèves atteints d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

D’autres écoles de la CSDM pourront rouvrir au complet avec des élèves allant de 4 à 21 ans, selon les établissements.

  • Irénée-Lussier (déficience intellectuelle)
  • Joseph-Charbonneau (déficience motrice, voire aussi sensorielle ou intellectuelle)
  • Victor-Doré (déficience motrice ou organique grave)
  • Saint-Pierre-Apôtre (déficience intellectuelle)
  • De l’Étincelle (TSA)

«Cette liste est toutefois conditionnelle», précise la CSDM.

«Les écoles pourraient ouvrir selon la demande et selon la capacité de respecter les consignes de la santé publique et selon la disponibilité du personnel médical», dit le porte-parole de la commission scolaire, Alain Perron.

Alors qu’ils se préparent à rouvrir, des membres du personnel s’interrogent sur les conditions de cette reprise des cours et sur la capacité à maintenir la distanciation physique avec certains élèves autistes.

Avec Radio-Canada par Thomas Gerbet