Congo/Disparition : Marcel Moufouma Okia inhumé au Mausolée Marien-Ngouabi

 

Décédé le 7 juin au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B) à l’âge de 75 ans, l’ancien préfet a reçu, le 22 juin, un dernier hommage digne de son parti, le Parti congolais du travail (PCT), avant d’être conduit à sa dernière demeure où il repose pour l’éternité.

 

Une vue du cercueil de Marcel Moufouma Okia/Photo Adiac

Tour à tour, le secrétaire général du PCT, Pierre Moussa, le Premier ministre, Clément Mouamba et le président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba et bien d’autres cadres de sa famille politique se sont inclinés devant sa mémoire, pour lui témoigner de leur reconnaissance et leur affection.

Dans l’évocation, à valeur d’oraison funèbre, délivrée à cet effet, on retient que Marcel Moufouma Okia est né le 20 août 1945 à Loukana, un village de Sibiti, dans le département de la Lékoumou. Il a passé ses études primaires et secondaires avec succès. Très jeune, il entame son cursus universitaire qui l’a conduit en France où il a obtenu plusieurs diplômes supérieurs, au nombre desquels, le diplôme de hautes études en sciences sociales à Paris ; le diplôme de l’Institut international en administration publique à Paris. Il a aussi arraché le diplôme d’études supérieures spécialisées en planification sanitaire et nutritionnelle ainsi qu’un diplôme d’études supérieures soutenues (DESS) à la Sorbonne en France.

Au plan politique, Marcel Moufouma Okia a été membre du Comité central et membre du Comité d’honneur du PCT. Dans son parcours, il a été commissaire politique de la région de la Cuvette, préfet de la Lekoumou, sénateur, juge titulaire d’instructions à la haute Cour de justice et membre du Comité de suivi de la Convention nationale pour la paix et la reconstruction du Congo.

L’illustre disparu a embrassé aussi la carrière syndicale, au point d’occuper le poste de secrétaire permanent de la Confédération syndicale congolaise.

Le PCT, dont il a dirigé la fédération de France, lui a témoigné son dévouement et sa fidélité au parti. Marcel Moufouma Okia qui s’en est allé à l’âge de 75 ans laisse une veuve et plusieurs orphelins.

 

Avec Adiac-congo par Firmin Oyé

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :