RDC/Dècès de Maman Amy : Koffi Olomide effondré

A la suite de la disparition de sa mère, le matin du samedi 3 octobre, le Grand Mopao a posté une vidéo où il exprime toute la douleur ressentie face à la perte de celle qui a toujours été sa première fan et son premier soutien depuis le début de sa carrière tout autant que dans les épisodes les plus difficiles de Quartier Latin.

Maman Amy, la mère de Koffi Olomide (DR)

Photo 1 : Maman Amy, la mère de Koffi Olomide (DR)

Dans la vidéo postée dans les moments qui ont suivi l’annonce du décès de sa mère, Koffi se laisse aller. Ce n’est pas le Mopao Mokonzi que l’on a toujours connu, il est apparu complètement effondré, toute fierté bue. Les yeux rougis et enflés, sans fards, au bord des larmes. La seule chose qu’il a gardée, c’est cette verve qui a, pour l’occasion, traduit sa peine sous le coup de cette grande perte. En effet, Aminata Angélique Muyonge, qu’il a toujours appelé affectueusement Maman Amy et que les fans avaient de même adoptée, a été d’un grand soutien le long de sa florissante carrière. D’aucuns ont toujours soutenu qu’elle y mettait beaucoup du sien. Dans les coulisses, elle accompagnait la carrière de son fils et, dans le cas de Koffi, elle passait pour cette grande dame qui se cachait derrière la grande star.

Koffi commence par une formule empreinte de mélancolie digne d’un roman dramatique, voire apocalyptique. « La terre est dépeuplée, la vie n’a plus de saveur », dit Koffi reniflant. Et d’expliquer  : « Ma mère, ce samedi 3 octobre a été rappelée par Dieu. Certainement, Dieu a voulu qu’elle aille à côté de son mari, mon papa, qui lui est parti depuis 2016 ». La star se retrouve dorénavant orpheline de ses deux géniteurs, son père Charles Agbepa en premier et à présent Aminata Angélique Muyonge.

Entre quelques sanglots réprimés, Koffi ajoute visiblement sous le coup du tragique événement  : « N’essayez pas d’imaginer ma souffrance, n’essayez pas d’imaginer ma peine, vous n’arriverez jamais à en saisir la dimension. Je ne souhaite à personne, personne sur terre de ressentir ce que je ressens aujourd’hui ». L’artiste ne peut s’empêcher d’y faire l’aveu de sa vive douleur du moment : « Je ne savais pas que ce serait ainsi ». Et de l’annonce, il passe à une adresse plus intime aux « siens » : « Mais, mes amis, de partout où vous êtes, pour ma mère, pas de requiem. Ma mère, je l’aime, ma mère sera toujours là ! Elle sera toujours là ! N’imaginez pas ma peine, ce n’est pas la peine », affirme le patron de Quartier Latin international. Il clôt cette complainte par des remerciements : « Merci pour vos encouragements, merci ».Maman Amy et Koffi Olomide (DR)

Photo 2 : Maman Amy et Koffi Olomide (DR

Koffi broie du noir

Comme s’il se parlait à lui-même, l’artiste ne cache pas son actuel désarroi dicté assurément par le fait qu’il broie du noir. Compréhensible que, en pareil circonstance, il en vienne à dire : « J’espère que Dieu fera que je puisse trouver une ressource pour être encore Koffi le reste de ma vie. Mais je sais que maman, là où elle est, va tout faire pour que son fils tienne debout ». Après l’heure qui a suivi le post de la vidéo, le Rambo a fait parler son cœur au travers de sa plume éplorée : « À toi les fleurs, à nous les larmes. Maman ce 3 octobre Dieu a décidé que tu ailles retrouver Papa, je rends grâce à Dieu Maman… Tant je t’aime, en moi tu seras toujours et à tout jamais… Repose en paix Mama Amy.»

Avec Adiac-Congo par Nioni Masela

                                                  

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :