ABIDJAN (Reuters) – Le président sortant de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, semblait dimanche bien parti pour remporter un troisième mandat, les premiers résultats publiés par la commission électorale le donnant en tête dans chacun des 20 premiers départements où a eu lieu le dépouillement de l’élection présidentielle de la veille.

Alassane Ouattara, 78 ans, a remporté 99% des suffrages dans huit de ces départements, qui sont pour la plupart des bastions de son camp.

Ce résultat n’est pas surprenant puisque l’opposition avait appelé au boycott du scrutin, estimant que la constitution empêchait le chef de l’Etat de se représenter après avoir effectué deux mandats et que sa candidature risquait de compromettre la paix fragile retrouvée après la guerre civile qui a fait 3.000 morts environ en 2010-2011.

Le chef de l’Etat sortant a rejeté ces arguments en jugeant que la réforme de la constitution de 2016 lui permettait de concourir pour un nouveau mandat.

La campagne électorale a été marquée par des violences dans lesquelles 30 personnes au moins ont trouvé la mort.

Au moins cinq autres ont été tuées dimanche dans des affrontements, a-t-on appris dimanche de source officielle.

Avec Reuters