Congo/Révision des listes électorales : le MCDDI invite ses membres à se faire enrôler

Dans une déclaration rendue publique le 6 janvier à Brazzaville, le président du Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI), Euloge Landry Kolelas, a appelé ses membres à participer massivement à l’opération de révision extraordinaire des listes électorales dans la perspective des échéances politiques futures.

Euloge Landry Kolelas

Le président du MCDDI a marqué l’adhésion de son organisation au dernier message du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, devant le Parlement réuni en congrès dans lequel il a insisté entre autres sur le dialogue et la paix. « Dialoguer est l’une des conditionnalités objectives de la démocratie et de la paix. Ainsi, notre parti exhorte la population congolaise en général et les militants du MCDDI en particulier de prendre en compte ses souhaits présidentiels et de pouvoir agir en conséquence », a relevé Euloge Landry Kolelas.

En outre, a-t-il renchéri, le MCDDI, en tant que premier parti politique de l’ère démocratique, demeure le creuset des valeurs cardinales qui sont la paix, la concorde nationale, le dialogue et l’ouverture à l’autre ainsi que l’unité nationale. « Le MCDDI, dans sa posture politique, ne cultive jamais l’égoïsme, la duplicité, le double langage et le mensonge érigé en mode de gouvernance politique. Nous sommes les militants d’un parti qui demeure dans la constance, surtout en matière de paix dans notre pays, et les résultats se voient au quotidien. Aujourd’hui, la paix retrouvée dans le département du Pool en est l’illustration », a-t-il rappelé.

Par ailleurs, a-t-il déclaré, le MCDDI appelle les militants et sympathisants ainsi que les citoyens congolais à cultiver les valeurs que Bernard Bakana Kolelas leur a léguées.  « Il n’est point politiquement intelligent de s’ériger en héritiers politiques d’un leader quel qu’il soit lorsqu’en même temps, ces héritiers font le contraire des supposés enseignements reçus de celui-ci. Bernard Kolelas nous a légué un socle idéologique et politique, pierre angulaire de la démocratie congolaise, mais aussi un mode de pensée sociale », a-t-il indiqué.

Le président du MCDDI a attiré l’attention de ses membres sur les discours des vendeurs d’illusions et des adeptes des propositions politiques à l’emporte-pièce. La politique, a-t-il ajouté, ne doit pas être un fonds de commerce, mais une activité au service du peuple. « Pour notre parti, en pleine restructuration, 2021 sera l’année de l’espoir et du développement, l’année de l’unité dans l’action. Devant les enjeux multiformes à venir, ce sera également une véritable force de propositions politiques, économiques, sociales réalistes et pragmatiques. Les défis de demain interdisent toute approximation en termes d’actions politiques ainsi que des propositions simplistes », a-t-il conclu.

Le président du MCDDI a marqué l’adhésion de son organisation au dernier message du président de la République, Denis Sassou N’Guesso devant le parlement réuni en congrès dans lequel il a insisté entre autres sur le dialogue et la paix.

 « Dialoguer est l’une des conditionnalités objectives de la démocratie et de la paix. Ainsi, notre parti exhorte la population congolaise en général, et les militants du MCDDI en particulier à prendre en compte ses souhaits présidentiels et à pouvoir agir en conséquence », a relevé Euloge Landry Kolelas.

En outre, a-t-il renchéri, le MCDDI, en tant que premier parti politique de l’ère démocratique, demeure le creuset des valeurs cardinales qui sont la paix, la concorde nationale, le dialogue et l’ouverture à l’autre ainsi que l’unité nationale. « Le MCDDI, dans sa posture politique, ne cultive jamais l’égoïsme, la duplicité, le double langage et le mensonge érigé en mode de gouvernance politique. Nous sommes les militants d’un parti qui demeure dans la constance, surtout en matière de paix dans notre pays, et, les résultats se voient au quotidien. Aujourd’hui, la paix retrouvée dans le département du Pool en est l’illustration », a-t-il rappelé.

Par ailleurs, a-t-il déclaré, le MCDDI appelle les militants et sympathisants ainsi que les citoyens congolais à cultiver les valeurs qui leur sont léguées par Bernard Bakana Kolelas.  « Il n’est point politiquement intelligent de s’ériger en héritiers politiques d’un leader quel qu’il soit lorsqu’en même temps, ces héritiers font le contraire des supposés enseignements reçus de celui-ci. Bernard Kolelas nous a légué un socle idéologique et politique, pierre angulaire de la démocratie congolaise, mais aussi un mode de pensée sociale », a-t-il indiqué.

Le président du MCDDI a attiré l’attention de ses membres sur les discours des vendeurs d’illusions et des adeptes des propositions politiques en l’emporte pièces. Car, a-t-il ajouté, la politique ne doit pas être un fonds de commerce, mais une activité au service du peuple.

« Pour notre parti, en pleine restructuration, 2021 sera l’année de l’espoir et du développement, l’année de l’unité dans l’action. Devant les enjeux multiformes à venir, ce sera également une véritable force de propositions politiques, économiques, sociales réalistes et pragmatiques. Les défis de demain interdisent toute approximation en termes d’actions politiques ainsi que des propositions simplistes », a-t-il conclu.

Avec Adiac-Congo par Roger Ngombé

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :