Congo/Vie des partis : le PCT confiant de ses assises nationales

Le secrétariat permanent du Parti congolais du travail (PCT) s’est réjoui, le 11 janvier à Brazzaville, lors des échanges de vœux de Nouvel an, d’être bien implanté sur l’ensemble du territoire national et de disposer des assises dans tout le pays.

Pierre Moussa, SG du PCT/Photo Adiac

Dans son mot d’usage, le secrétaire à l’administration, Hyacinthe Ongotto, a présenté  le bilan à mi-parcours des actions réalisées par le PCT en 2020. Il a fait savoir qu’après avoir tenu son 5e congrès ordinaire, ainsi que ceux de ses unions catégorielles, le PCT se porte à merveille.

Et, à l’issue de la campagne de restructuration de ses organes intermédiaires et de base, organisée il y a peu, couplée à celle d’adhésion au parti, le PCT s’est vu renforcer au mieux son encrage territorial. Une position qui lui permet d’aborder les défis futurs avec optimisme, sérénité et confiance.  

« Notre parti s’est bien implanté dans les 12 fédérations. Il compte actuellement 130 comités, 4.332 sections et 19.133 cellules dans tout le pays. Une position qui fait de notre formation politique la mieux structurée au Congo et ayant des assises dans tout le pays », a souligné Hyacinthe Ongotto.

Pour sa part, le secrétaire général du PCT, Pierre Moussa, a invité les militants à travailler en symbiose, à renforcer la cohésion avec les partis de la majorité présidentielle en vue de redynamiser la coalition aux fins de la rendre plus forte.

« Nous devons marcher la main dans la main afin d’atteindre les objectifs du parti. En 2020, notre glorieux parti a conservé son leadership sur l’échiquier politique national. Il a su composer avec les autres partis de la majorité présidentielle, pour accompagner l’action du gouvernement », a-t-il indiqué.

Pour l’année 2021, a renchéri Pierre Moussa, le PCT se fixe 10 objectifs. En premier, le parti qui vient d’investir Denis Sassou N’Guesso comme son candidat à l’élection présidentielle de mars prochain, doit tout mettre en œuvre pour assurer sa réélection à la magistrature suprême.

Il doit aussi, entre autres, renforcer l’unité, la discipline et la cohésion en son sein ; élargir sa base militante en intensifiant la campagne d’adhésion élargie à ses unions catégorielles. De même, le parti va dynamiser les mécanismes de recouvrement des cotisations en vue de garantir son autonomisation de financement.

Avec Adiac-Congo par Firmin Oyé

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :