France-Essonne : six jeunes présentés à un juge après la mort d’une collégienne dans une rixe

La jeune fille de 14 ans a été poignardée au ventre lundi à Saint-Chéron.

Les suites judiciaires de la mort d’une collégienne de 14 ans lors d’une rixe entre bandes, lundi, n’auront pas tardé. Ce mercredi en milieu d’après-midi, le parquet d’Evry a fait savoir que les six jeunes placés en garde à vue lundi avaient été présentés à un juge.

Le parquet a requis le placement en détention provisoire de l’un d’eux, âgé de 16 ans, poursuivi pour «meurtre sur mineur de 15 ans», «violences aggravées» et «participation à un groupement en vue de commettre des violences», selon le communiqué de la magistrate, Caroline Nisand. A l’encontre des cinq autre mineurs, âgés de 14 à 16 ans, le parquet a proposé la qualification de «violences aggravées».

Lundi, une altercation entre une dizaine de jeunes avait éclaté aux abords du collège de la ville de Saint-Chéron (5000 habitants), située près d’Étampes. Cette rixe opposait une dizaine de jeunes de Dourdan et de Saint-Chéron. Une adolescente ayant reçu un coup de couteau au ventre est décédée dans la soirée à l’hôpital. L’opinel – arme du crime – a été retrouvé.

Une autre rixe mortelle

Le lendemain de cette rixe mortelle, un nouvel affrontement, cette fois à Boussy-Saint-Antoine (Essonne), a causé la mort d’un jeune garçon lui aussi âgé de 14 ans. Un autre adolescent de 13 ans a été blessé à la gorge et transporté par hélicoptère vers un hôpital, dans un état grave. Son pronostic vital n’est désormais plus engagé.

Selon le parquet, la rixe a opposé mardi après-midi «une trentaine de jeunes» venus d’Epinay-sous-Sénart (12.000 habitants) et de Quincy-sous-Sénart (9.000 habitants).

Là encore, plusieurs jeunes ont été interpellés après les faits. L’un s’est rendu à la police en se présentant comme l’auteur du coup mortel. Ce dernier, âgé de 15 ans, s’est rendu au commissariat accompagné de sa mère, selon une source policière. Les deux affaires ne semblent pas être liées, selon le parquet.

Par Le Figaro avec AFP

Étiquettes : ,

2 Réponses to “France-Essonne : six jeunes présentés à un juge après la mort d’une collégienne dans une rixe”

  1. Bouesso Says:

    Dura lex, sed lex !

  2. Bouesso Says:

    Pour une justice exemplaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :