Congo-Vie des partis : Blanchard Oba rejoint la majorité présidentielle

Le président du Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD), René Serge Blanchard Oba, a annoncé le 3 mars son départ de l’opposition congolaise et son soutien au candidat  de la majorité présidentielle Denis Sassou N’Guesso au scrutin présidentiel du 21 mars prochain.

René Serge Blanchard Oba/Adiac

Après avoir quitté la majorité présidentielle en 2015 pour rallier l’opposition dans le cadre du débat sur le changement ou non de la Constitution du 20 janvier 2002, le président du MSD vient de faire son come-back. Selon René Serge Blanchard Oba, la guerre du Pool a été la principale raison qui l’a poussé à quitter la majorité présidentielle. Aujourd’hui, il estime que l’opposition tourne en rond et n’avance plus depuis l’élection présidentielle de 2016.

« J’ai cru avec mes amis de l’opposition que nous pouvions apporter un plus, mais je déchante aujourd’hui. Je ne lance la pierre sur personne, j’assume les conséquences. Sans ambigüité, nous ne partageons plus la même vision sur la manière de conduire l’opposition et je n’en fais plus partie. C’est clair et sans ambages, je retrouve ma liberté. Avant, le MSD avait sa liberté. Nous retrouvons notre position d’avant… », a-t-il annoncé.

Dans la perspective de la présidentielle des 17 et 21 mars prochains, Blanchard Oba et son parti ont décidé de soutenir la candidature du président sortant. « Je décide aujourd’hui de soutenir le président Denis Sassou N’Guesso à qui j’ai jeté les pierres hier. Je n’ai pas honte de dire que je me suis trompé », a confessé René Serge Blanchard Oba.

D’après lui, aucun candidat de l’opposition au scrutin présidentiel de 2021 ne remplit les conditions pour présider aux destinées de la nation au cours des cinq prochaines années. « … Le cœur et la raison se sont réunis pour m’indiquer mes devoirs, soutenir le président Denis Sassou N’Guesso. C’est simple, c’est évident, cela n’appelle aucun malentendu », a déclaré le président du MSD devant un échantillon des militants de Brazzaville, soulignant l’intérêt du peuple de voter pour Denis Sassou N’Guesso.  

Cette décision de Blanchard Oba a reçu l’assentiment de sa base qui a également rendu publique une déclaration de soutien au candidat de la majorité présidentielle. Qualifié à tort ou raison comme un félon par ses collègues de l’Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) dès son arrivée à l’opposition, René Serge Blanchard Oba a indiqué qu’il n’est ni traitre ni infiltré. « Je pense que l’avenir, c’est un Congo sans injures, un Congo qui prône l’amour. Traitre, infiltré, je suis habitué à cela compte tenu de ma position. Cela ne me fait ni chaud ni froid, je suis bien formé politiquement. J’ai accepté ce fardeau pour le peuple congolais, je vais l’assumer jusqu’au bout. J’ai un pari avec mes amis de l’opposition qui sont restés », a-t-il conclu, tout en prônant le rassemblement, le dialogue et la discussion.  

Avec Adiac-Congo par Parfait Wilfried Douniama

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :