Canada: L’ancien juge John Gomery n’est plus

L’ancien juge John Gomery, qui a présidé la commission d’enquête sur le « scandale des commandites », est mort mardi à l’âge de 88 ans. Sa fille Liz a précisé sur les réseaux sociaux que son père s’était éteint dans la nuit de mardi à mercredi.

L'ancien juge John Gomery

© RYAN REMIORZ/La Presse canadienne L’ancien juge John Gomery

Les audiences de cette commission très médiatisée ont commencé le 7 septembre 2004.

Elles devaient faire la lumière sur l’usage abusif de fonds publics pour financer des opérations de relations publiques mises en place par le gouvernement de Jean Chrétien dans la foulée du référendum de 1995 afin de faire la promotion du fédéralisme et du gouvernement canadien au Québec.

L’imposante commission s’est étendue sur 10 mois, 172 témoins ont défilé et certaines des révélations ont plongé le pays dans l’émoi.

Le juge Gomery a déposé le premier rapport de la commission le 1er novembre 2005. Le volumineux document fait porter une partie de la responsabilité à l’ancien premier ministre Jean Chrétien et à son entourage. Il exonère cependant son successeur, Paul Martin.

C’était la dernière mission professionnelle pour ce juge né en 1932 dans une famille anglophone de l’ouest de Montréal.

En entrevue à Radio-Canada en 2018, l’ancien juge a confié qu’il était fier du travail accompli à la barre cette commission d’enquête.

Je pense vraiment que la démocratie est meilleure au Canada. Nous avons permis d’établir les balises de ce qui est permis ou non pour les politiciens. Nous avons sensibilisé la classe politique aux dérives dont ils doivent se méfier. Le gouvernement est définitivement plus propre qu’avant», a-t-il dit.

Le juge à la retraite, qui a également présidé le Conseil de presse du Québec (CPQ), a exercé comme avocat pendant plusieurs années au sein du prestigieux cabinet montréalais Fasken, Martineau et DuMoulin, avant d’être nommé juge à la Cour supérieure du Québec en 1982.

Après une vie professionnelle bien remplie, l’ancien juge s’est retiré dans une ferme à Havelock, près d’Hemmingford en Montérégie, troquant la robe du magistrat contre les bottes d’agriculteur.

Il a aussi planté 1200 pins. Avec sa femme, il aimait se promener dans la forêt née de ces arbres.

Avec  CBC/Radio-Canada 

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :