Canada-Québec: Maison des aînés de Trois-Rivières: une seule soumission à l’étude

La Société québécoise des infrastructures (SQI) analyse présentement la seule soumission qu’elle a reçue à la suite du processus d’appel d’offres pour la Maison des aînés de Trois-Rivières qui s’est terminé mercredi.

Les travaux de démolition sont commencés à l’ancien Canadian Tire de la rue Fusey.

© SYLVAIN MAYER, Le Nouvelliste Les travaux de démolition sont commencés à l’ancien Canadian Tire de la rue Fusey.

C’est la firme Pomerleau qui a déposé une soumission au montant de 54,4 millions $ pour la construction de la Maison des aînés qui prendra place sur le site de l’ancien Canadian Tire de la rue Fusey, dans le secteur du Cap-de-la-Madeleine.

Le processus devrait se faire à l’intérieur d’un délai de 60 jours, a fait savoir le porte-parole de la SQI, Martin Roy, qui assure que la livraison est toujours prévue pour l’été ou l’automne 2022.

«On est toujours dans le processus de l’analyse de la soumission reçue. Que ce soit la conformité, la ventilation, les garanties de soumissions, les cautionnements, etc.», a-t-il fait savoir.

En plus du coût de construction de 54,4 millions $, d’autres frais devraient s’ajouter.

Il est donc encore trop tôt pour savoir si les coûts seront plus ou moins élevés que l’évaluation de 58 millions $ qui avait été faite au départ.

«C’est ce qu’on évalue au complet aussi. Il y a aussi d’autres coûts au-delà du coût de construction. Il y a tous les honoraires professionnels pour ce qui est des architectes, des ingénieurs, etc. On est en train d’évaluer le tout», a soutenu le porte-parole de la SQI.

Une maison de 96 places

La Maison des aînés et alternative de Trois-Rivières doit accueillir 96 personnes, dont 72 personnes âgées nécessitant du soutien à l’autonomie ainsi que 24 personnes vivant avec un handicap, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience.

Les besoins de ces deux clientèles sont bien sûr différents.

Ce nouveau modèle de centre de soins de longues durées doit, selon le gouvernement Legault, remplacer progressivement les CHSLD tels que nous les connaissons.

Les résidents habiteront dans des unités climatisées pouvant accueillir 12 personnes où l’on doit retrouver autant les chambres que les milieux de vie. En cas d’éclosion, cela permet de mieux circonscrire la propagation du virus.

«Actuellement en CHSLD, c’est plus de 80 % des patients qui ont des troubles neurocognitifs sévères. Nous avons une obligation de concevoir des lieux pour les accueillir et prendre soin d’eux différemment. C’est tout l’aspect hospitalo-centrique qui disparaît», affirmait lors de l’annonce de la construction de la Maison des aînés de Trois-Rivières la ministre des Aînés, Marguerite Blais.

Une fois construite, cette Maison des aînés doit employer une cinquantaine de personnes, note Julie Michaud, agente d’information au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

«Nous aurons besoin d’infirmières, d’infirmières auxiliaires, de préposés aux bénéficiaires, d’aide de service et de personnel de soutien», précise-t-elle.

Avec Sébastien Lacroix – Le Nouvelliste

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Canada-Québec: Maison des aînés de Trois-Rivières: une seule soumission à l’étude”

  1. Bouesso Says:

    Une initiative encourageante !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :