Congo/Vie estudiantine : portes-ouvertes et visite guidée de la Résidence étudiants à Brazzaville

Une séance de portes-ouvertes, suivie d’une visite guidée, offre aux Brazzavillois la découverte de nouveaux lieux dédiés aux logements étudiants à Brazzaville.

Vue intérieure partielle de ILK Résidence estudiantine de Talangaï Brazzaville, Congo

Photo : Vue intérieure partielle de ILK Résidence estudiantine de Talangaï à Brazzaville

De passage à Paris, Valencia Iloki a expliqué les grandes lignes de « l’opération portes-ouvertes suivie d’une visite guidée » qui s’est déroulée à Brazzaville, ville universitaire par excellence, ce vendredi 28 mai, à la découverte de ILK Résidence étudiants, située dans un immeuble à la sortie du viaduc de Kintélé.

Dans ce bâtiment d’habitation, en dehors des commodités et du confort pratique propre à chacune, les six chambres disposent en commun d’un grand salon, d’un réfectoire et d’une bibliothèque.

Pour l’initiatrice de ce projet innovant au Congo, l’objectif envisagé est la mise en place de logements privés pour les jeunes promis aux études, dans des lieux plus propices que le logement familial, leur permettant d’apprendre à se construire et enrayant ainsi les conditions défavorables de l’habitat, source d’échec.

Ce type de logements, préconise-t-elle, pourrait être une manière d’accompagner l’État dans la promotion de la culture estudiantine privilégiée par la mise à disposition d’un habitat adéquat.

De tels lieux d’habitat participeraient à la promotion de l’intelligence et favoriseraient un climat propice aux études supérieures pour apprendre aux étudiants à être indépendants. Pour les jeunes venant d’autres villes, de faciliter leur accueil à Brazzaville.

Ces résidences privées pour étudiants devraient fleurir, à l’instar des hôtels de résidences de séjours de vacances, pense-t-elle. Celles-ci pourraient d’ailleurs susciter la mise en place d’un partenariat public-privé avec l’État afin de vulgariser les logements étudiants.

En somme, projette-t-elle, au lieu de privilégier uniquement les résidences meublées pour des lieux de divertissements ou pour accueillir les vacanciers, il s’agit en parallèle de multiplier des lieux de vie au profit de la prospérité intellectuelle.

Elle invite les ministères de tutelle, ceux du Partenariat public privé, de l’Enseignement supérieur, et celui de la Construction et de l’Habitat, à réfléchir ensemble sur la mise en place d’un cadre juridique favorable pour permettre le développement des résidences logements équipées pour étudiants.

La réflexion peut être poussée jusqu’à associer le ministère des Affaires sociales en vue de la création d’un fonds d’aide aux étudiants : égalité de chances oblige.

Dès son ouverture, ILK Résidence, placée en partenariat pédagogique avec l’association Accès Droit pour tous, fera bénéficier aux résidents d’une conférence-débat gratuite chaque trimestre autour du thème de leur choix.

Avec Adiac-Congo par Marie Alfred Ngoma

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :