Covid-19 : des dizaines de pays incapables de poursuivre la vaccination

Faute de doses suffisantes, ces pays se retrouvent dans l’incapacité d’administrer la seconde dose de vaccins, alerte l’OMS ce vendredi.

Dans la course à la vaccination, tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne. Des dizaines d’entre eux sont incapables d’administrer la seconde dose de vaccins contre le Covid-19, faute de doses suffisantes. Une pénurie qui risque de déstabiliser durablement les campagnes vaccinales, a mis en garde l’OMS vendredi 18 juin. « Nous avons un grand nombre de pays qui ont dû suspendre leur campagne de vaccination pour la seconde dose – 30 ou 40 pays », a affirmé le docteur Bruce Aylward, chargé à l’OMS de superviser le système de distribution international Covax.

« L’intervalle (entre les deux injections) est maintenant plus long que ce que nous aimerions », a-t-il mis en garde, expliquant que Covax était en négociations directes avec AstraZeneca, mais aussi le Serum Institute of India, qui doit fabriquer l’essentiel des doses pour Covax, mais dont la production est interdite d’exportation face à l’urgence des besoins en Inde. Un intervalle trop long entre deux doses peut faciliter l’émergence de variants plus dangereux ou contagieux.

« Les dons sont une solution à court terme »

Selon Bruce Aylward, ces pays se trouvent particulièrement en Afrique sub-saharienne, mais aussi en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Asie du Sud, notamment les voisins de l’Inde, comme le Népal ou encore le Sri Lanka, qui doivent affronter une sévère vague d’infections. Pour l’instant, les partenaires de Covax essayent d’accéder à un maximum de doses qui sont cruciales pour la période de juin à septembre.

Il a noté que les États-Unis avaient promis 80 millions de doses pour la période juin-juillet, mais l’essentiel du milliard de doses promis par le G7 ne seront disponibles que plus tard dans l’année et surtout en 2022. « Les dons sont une solution à court terme face à un marché très imparfait où seuls les pays qui ont les moyens ou produisent des vaccins y ont accès », a-t-il rappelé.

Le docteur Aylward a tenu à souligner l’effet délétère de ces à-coups sur la confiance des populations dans la vaccination. « Quand on force des pays avec des systèmes moins robustes d’interrompre, de réorganiser, de rediriger leur programme », on rend « très difficile la mobilisation de la population », a souligné le docteur Aylward. « Nous l’entendons souvent de la part des responsables politiques qui souhaitent vivement mobiliser leur population mais qui craignent de le faire prématurément parce que les doses n’ont pas été livrées », a-t-il insisté. Au 17 juin, le système Covax avait fourni seulement 88 millions de doses dans 131 pays, bien en deçà de ce qui était initialement prévu.

Par Le Point avec AFP

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Covid-19 : des dizaines de pays incapables de poursuivre la vaccination”

  1. Bouesso Says:

    Vers une solidarité étatique !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :