Frontière canado-américaine : Ottawa fait une grave erreur, selon Chuck Schumer

Des élus américains expriment de plus en plus ouvertement leur colère à l’égard du gouvernement canadien qui a, encore une fois, prolongé d’un mois la fermeture de la frontière avec les États-Unis pour les voyages non essentiels.

Chuck Schumer est le chef de la majorité démocrate au Sénat américain.

© Chip Somodevilla/Getty Images Chuck Schumer est le chef de la majorité démocrate au Sénat américain.

Parmi eux, le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer a affirmé au journal Buffalo News avoir appelé l’ambassadrice du Canada aux États-Unis, Kirsten Hillman, pour lui dire que son gouvernement fait une grave erreur.

Il était, dit-il, vraiment en colère» lorsqu’il a appris la prolongation de la fermeture de la frontière vendredi. Je lui ai dit qu’on devait travailler ensemble, que les États-Unis et le Canada doivent rouvrir la frontière immédiatement. Je lui ai dit qu’il fallait un plan permettant aux Canadiens et aux Américains vaccinés de traverser.»

Et il est loin d’être le seul. Brian Higgins, membre démocrate du Congrès américain, est d’ordinaire un ami du Canada : il parle souvent de ses liens avec son voisin du nord, a tenu tête à l’administration Trump qui contemplait l’idée de signer un nouvel ALENA sans le Canada et a exhorté son président actuel, Joe Biden, d’y envoyer davantage de vaccins.

Mais 15 mois après la fermeture de la frontière, le représentant du district de Buffalo dans l’État de New York, où passent la plupart des voyageurs transfrontaliers, en a assez. C’est arbitraire. Ça ne se base pas sur la science, ni sur les faits, ni sur les données. »

Malgré la pression interne, le gouvernement américain ne semble pas particulièrement pressé. À Ottawa, un porte-parole a assuré vendredi que l’administration Biden n’exerce pas de pression sur le gouvernement Trudeau pour une réouverture immédiate.

Une révélation décevante pour Elise Stefanik, représentante républicaine de New York, qui aimerait que son président durcisse le ton avec son homologue canadien.

Les représentants de la Maison-Blanche ont refusé de commenter la décision du Canada annoncée vendredi de prolonger la fermeture jusqu’au 21 juillet. Ils assurent cependant que des groupes de travail discutent présentement de la réouverture des frontières avec, entre autres, le Canada.

Une question de vaccination, et non de date

Vendredi, le premier ministre Justin Trudeau a expliqué attendre que 75 % des Canadiens aient reçu une première dose d’un vaccin contre la COVID-19 et que 20 % soient complètement vaccinés avant d’assouplir les mesures sanitaires.

En date du 18 juin, plus de 65 % des Canadiens avaient reçu au moins une dose, et 17,83 % en avaient reçu deux.

Le Canada se maintient quant à lui sous la barre des 2000 nouveaux cas quotidiens de COVID-19 depuis le 6 juin. Lors de la troisième vague, en avril, le Canada recensait régulièrement plus de 8000 infections par jour.

Les nouveaux cas de COVID-19 aux États-Unis sont sous la barre des 20 000 depuis une semaine. Au plus fort de la crise, en janvier, les autorités confirmaient plus de 200 000 nouvelles infections quotidiennes.

L’État de New York, avec près de 20 millions d’habitants, se maintient sous la barre des 1000 cas depuis la fin du mois de mai et les autorités assurent qu’au moins 70 % des adultes y ont reçu une première dose de vaccin.

Par Anaïs Brasier des informations du Buffalo News et de Alexander Panetta de CBC News

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :