Le vaccin contre le Covid-19 d’AstraZeneca est désormais destiné aux dons aux pays en développement

Le ministère de la santé a annoncé mardi que les doses de ce vaccin, dont les effets secondaires ont entraîné une relative désaffection en France, sont redirigées vers le dispositif de solidarité internationale Covax.

Un soignant reçoit une dose du vaccin d’AstraZeneca, dans le cadre de l’initiative mondiale Covax, à l’hôpital Yaba Mainland de Lagos, au Nigeria, le 12 mars 2021.
Un soignant reçoit une dose du vaccin d’AstraZeneca, dans le cadre de l’initiative mondiale Covax, à l’hôpital Yaba Mainland de Lagos, au Nigeria, le 12 mars 2021. SUNDAY ALAMBA / AP

Toutes les nouvelles livraisons à la France de vaccins contre le Covid-19 d’AstraZeneca prévues par le contrat avec le laboratoire sont désormais destinées aux dons aux pays en développement. « On a stoppé les livraisons de manière à flécher les doses vers les dons », a expliqué le ministère de la santé, mardi 20 juillet, lors d’un point de presse en ligne sur la campagne de vaccination.

Cette semaine, « environ 1 million de doses d’AstraZeneca » doivent être livrées, qui seront « 100 % fléchées à Covax », le dispositif de solidarité internationale, a ajouté un représentant du ministère de l’économie et des finances. Les 4,5 millions de doses du laboratoire anglo-suédois attendues en août connaîtront la même destination.

Le vaccin d’AstraZeneca, qui utilise la technologie du vecteur viral, est utilisé dans la campagne française depuis le début de février. Mais son usage a rapidement été restreint aux plus de 55 ans en raison d’effets secondaires très rares mais graves. Ces signalements ont entraîné une relative désaffection de la population pour ce vaccin, se traduisant par des taux d’utilisation des doses nettement inférieurs à ceux des vaccins à ARN (de Pfizer et de Moderna).

Dons de Pfizer « avant la fin de l’été »

Au 12 juillet, le système Covax, qui devait garantir un accès équitable, aux pays riches comme aux pays défavorisés, aux vaccins anti-Covid, avait distribué plus de 102 millions de doses de vaccins dans 135 pays.

Depuis le mois d’avril, la France a « cédé près de 5 millions de doses via Covax », avec « une augmentation progressive des dons », a souligné le représentant de Bercy : 100 000 doses en avril, 500 000 en mai, 2,5 millions en juin et « près de 3,5 millions » attendues en juillet.

« Ça va continuer à augmenter dans les semaines et mois à venir », a-t-il ajouté, précisant notamment que la France « souhaite pouvoir donner des vaccins Pfizer et Johnson & Johnson avant la fin de l’été ».

Par Le Monde avec AFP

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :