Congo : la plasticienne Rhode Bath-Schéba Makoumbou et l’espace-Mak

Née le 29 août 1976 à Brazzaville en République du Congo, Rhode Bath-Schéba Makoumbou s’est intéressée à la peinture depuis sa tendre enfance, avec son père David Makoumbou comme mentor. De cette dévotion est né l’espace-Mak, un atelier visant à mettre en valeur ses œuvres, celles de son père et de biens d’autres peintres congolais. L’inauguration de l’espace-Mak aura lieu le 21 août à Brazzaville.

L’artiste peintre Rhode Makoumbou entrain de finaliser une de toile/DR

Rhode Bath-Schéba Makoumbou s’est réellement engagée dans l’art à partir de 1989. À travers ses œuvres, ce sont surtout les activités sociales de la femme africaine qui sont mises en valeur. Dans les peintures à l’huile, elle peint généralement au couteau. La variété de ses toiles s’illustre dans un style nettement africain (à partir de l’art statuaire traditionnel), mais également influencé par les courants de l’art réaliste, expressionniste et cubiste.

Depuis 2002, Rhode Makoumbou a créé de nombreuses sculptures en matière composée (sciure et colle à bois sur une structure métallique) représentant les métiers des villages qui tendent à disparaître. Certaines ont plus de trois mètres de haut ! Elle se considère un peu comme une artiste archiviste de la mémoire sociale et culturelle de l’Afrique en général, et du Congo en particulier. Elle s’exprime souvent dans ses interviews sur le respect des notions idéologiques de l’identité et de la diversité culturelle pour lesquelles elle accorde une grande importance à la question du sens dans l’art et du rapport entre l’artiste et son public.

À partir de 2003, Rhode a entamé une importante carrière internationale, et expose maintenant dans le monde entier. En dix ans, elle a participé à 220 expositions collectives ou individuelles dans le monde, sans compter ses 20 participations dans son pays natal. La peintre congolaise a déjà présenté ses œuvres dans 19 pays : Congo Brazzaville, Gabon, France, Belgique, Niger, Cameroun, Etats-Unis, Côte d’Ivoire, Tanzanie, Allemagne, Sénégal, Maroc, Espagne, Suède, Luxembourg, Pays-Bas, Suisse, Canada et Qatar.

A l’occasion du Grand Prix des Arts et des Lettres qui lui a été décerné en 2012 par le président de la République du Congo, l’artiste a également été décorée à titre exceptionnel dans l’Ordre du dévouement congolais au grade d’officier le 13 juillet 2013 par le président Denis Sassou N’Guesso à l’ouverture du Festival panafricain de musique.

Sa dernière œuvre en 2018 a été la réalisation de la sculpture de Patrice Lumumba qui a été présentée à Bozar et au Kaaitheater à Bruxelles. Elle a un atelier à Bruxelles en Belgique, mais elle continue parallèlement à travailler à Brazzaville un ou deux mois par an.

Espace-Mak

Sous la direction de  Rhode Makoumbou et Marc Somville, l’Espace-Mak est une galerie permanente où seront présentées les œuvres de Rhode Makoumbou et son père David Makoumbou (1946-2014), ainsi que d’autres membres de la famille.

Dans un second temps, il sera prévu d’organiser des expositions avec d’autres artistes de la République du Congo, ainsi que de multiples activités culturelles et intellectuelles. Un bar pour les amoureux des arts sera juxtaposé à la galerie.

L’ouverture de cet espace culturel est prévue le 21 août de 17 h à 22 h au n°10 de la rue Mpoutou, dans le quartier Mansimou (OMS), à Brazzaville. « Bienvenue à tous, tout en respectant les mesures sanitaires en vigueur », a lancé l’artiste Rhode Makoumbou.

Avec Adiac-Congo par Aubin Banzouzi

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :