Congo: Décès de Jean-Didier Elongo


Décès de Jean-Didier ELONGO, ce mercredi 8 septembre 2021, à Pointe-Noire d’un AVC.


Paix à son âme …!

Comment Jean Didier ELONGO s’est fait rouler par la une banque de la RDC .

Lâché par ses camarades qu’il servait avec zèle, délesté de ses économies placées auprès d’une banque de Kinshasa, Jean Didier Elongo, décédé des suites de maladie, traînait d’énormes soucis.

C’est une information confidentielle que nous gerons depuis plus de 3 ans. Au regard de son caractère sensible, surtout que Jean Didier Elongo, mal en point, avait des démêlés avec la justice congolaise, nous avons préféré en faire un blackout. Son décès des suites de maladie nous donne l’occasion d’en parler.

À l’approche du changement de constitution en 2015, la fièvre politique monte à Brazzaville. Jean Didier Elongo, homme politique et promoteur de l’institut universitaire Henri Lopez(IHL) et propriétaire de la chaîne de télévision Équateur tv, décide de sécuriser ses avoirs hors du Congo. Il faut dire que plusieurs dignitaires, selon certaines indiscrétions, en auraient fait autant. Difficile de confirmer les destinations des banques d’Afrique du Nord, Ouest, Est, Dubaï, Chine ou des paradis fiscaux. Vrai ou faux? Nous n’avons aucune preuve pour en parler.
En ce qui concerne Elongo, le très impétueux directeur général des Marchés publics, il jette plutôt son dévolu sur une banque de Kinshasa. Où d’importants montants, en dollars us, y sont versés dans le compte qu’il avait ouvert à cet effet, croit savoir une bonne source.
« À l’époque, avant son incarcération, il m’avait fait part de cette situation. Qu’il avait du mal à récupérer son argent planqué là-bas avant le débat sur le changement de constitution tellement l’issue de ce débat paraissait incertaine. Maintenant, combien avait-il perdu? Je n’en sais rien, mais il me parlait juste de beaucoup d’argent….. », renchérit notre source.
Plusieurs démarches entreprises par Jean Didier Elongo- à sa sortie de prison- auprès de cette banque kinoise se sont avérées infructueuses. « Mal en point, il avait besoin de cet argent et d’une autorisation de sortie du territoire pour aller se faire soigner en France », confie son entourage.
Vers les derniers jours de sa vie, Elongo, vexé par ce qu’il considérait lui-même comme une « ingratitude de la part de ses camarades du parti », se serait confié à ses proches en ces ces termes :  » si j’avais su à l’époque (en France) que nos grands étaient aussi ingrats et cyniques, je n’aurais pas pris autant de risques… ».
Comme quoi, »si je savais… » vient toujours en retard. RIP.

Avec Brazzanews par Alphonse NDONGO (Journaliste 🇨🇬)

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :