Congo-Disparition : Casimir Molongo a tiré sa révérence

L’ancien entraîneur, vainqueur de la Coupe d’Afrique avec l’Etoile du Congo et les Diables rouges, est décédé le 24 septembre à Brazzaville des suites d’un malaise, laissant des traces impérissables dans l’histoire du handball féminin congolais.

Casimir Molongo

L’histoire, il y a ceux qui la font et ceux qui la racontent. Casimir Molongo « Mon cher » fait partie de ceux qui ont écrit les plus belles pages de l’histoire du handball congolais dans sa version féminine. L’ancien international d’athlétisme avait trouvé du plaisir dans le handball dont il ne pouvait pas s’en séparer. Selon les témoignages, il respirait, mangeait et buvait le handball à telle enseigne que les résultats lui collaient à la peau lorsqu’il a raccroché ses crampons pour lancer sa carrière d’entraîneur.  

Sous sa direction, les Diables rouges seniors dames ont collectionné quatre titres continentaux, notamment en 1979, 1981, 1983 et 1985. L’ancienne génération des joueuses   qu’il avaient façonnées  pour accomplir de tels exploits comme Yvonne Makouala, Micheline Okemba, Eugenie Atipo, Hortense Avounou, Solange Koulenka…attendent depuis lors leurs successeures.

Comme tout ce qu’il touchait brillait, il a connu ce même bonheur avec l’ Etoile du Congo. Quand la page de l’Etoile du Congo a été tournée, Casimir Molongo a continué à transmettre son savoir à Asel dont il était co-fondateur puis  Ekembongo et As Otohô, la dernière équipe qu’il a conduite à la troisième édition de la Coupe du Congo.

Avec Adiac-Congo par James Golden Eloué

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :