Littérature: Genève accueille le salon du livre en ville

Du 21 au 24 octobre, des lieux culturels et iconiques de la ville de Genève accueilleront le salon du livre en ville. Pluriel et éclectique, le programme palpitant distillé cette année aura un goût d’inédit.

L'éditrice Virginie Mouanda et l'écrivain Boniface Mongo-Mboussa au Salon du livre de Genève, édition 2018

L’éditrice Virginie Mouanda et l’écrivain Boniface Mongo-Mboussa au Salon du livre de Genève, édition 2018 / Marie Alfred Ngoma

Marquée par la présence de Maylis de Kerangal, invitée d’honneur du salon, l’édition 2021 se distingue par la diversité des genres littéraires, la présence d’auteurs phares, mais aussi par un tout nouveau format : «le livre en conversation».

Difficile de ne pas y trouver son bonheur car il y en aura pour tous les goûts. Et toujours, la remise du prix Kourouma, le 22 octobre, à L’iceBergues, lieu central et point névralgique du salon. Les rencontres du salon du livre en ville sont gratuites ; l’inscription se fait en ligne dans la limite des places disponibles et le respect des règles sanitaires.

«Le livre en conversation», un tout nouveau format inédit pour instiller un dialogue entre le livre et la danse ou la musique, ou comment traduire en musique ou en danse l’émotion véhiculée par l’écrit : du jamais vu ! Les rencontres du livre en conversation seront composées de bulles artistiques dont la dernière sera totalement improvisée.

Et si la musique et la danse se donneront en spectacle, c’est bien le livre qui restera au cœur de ces rencontres. Au programme de ces bulles littéraires traduites en musique : le 22 octobre, au Palais de l’Athénée, «Passion quand tu nous tiens», où Maria Pourchet, en lice pour le prix Goncourt, et François-Henri Désérable nous parlent de passion dévorante et de tumulte amoureux, des émotions retranscrites à l’aide du jazz. Du jazz encore, au même endroit, le 23 octobre, Grégoire Delacourt met à nu sa déchirure originelle et fait «La liste de ses tyrannies». Musique classique pour Gaëlle Josse et Jean-Philippe Toussaint, qui évoquent avec justesse les sentiments profonds avec «Écrire l’intime», à la Bibliothèque des Bastions. Dans «Duo en drame majeur», Elsa et Eric Fottorino, père et fille, rivalisent de grâce dans leur écriture. Une rencontre de l’excellence en format insolite littérature et musique, le 24 octobre, aux Salons.

Littérature du monde, plus précisément celle de l’Afrique, «Le récit dans le récit», dans lequel Mohamed Mbougar Sarr et David Diop, après leurs tables rondes au Salon du livre africain de Paris, réinterpréteront avec brio l’histoire de l’affaire Yambo Ouologuem, auteur malien maudit, le 23 octobre, au Centre Espérance.

Le programme complet est maintenant en ligne. Pour pouvoir participer, un certificat sanitaire avec QR code ainsi qu’une pièce d’identité seront requis.

Les certificats et QR codes sont délivrés par les organismes officiels lorsque vous êtes : vacciné (< 12 mois), guéri (< 6 mois) ou testé PCR (< 72 h) ou antigénique (< 48 h).

Informations sanitaires disponibles sur le site Palexpo

Pour plus d’informations:

Maud Couturier

Responsable presse et RP,

Palexpo maud.couturier@palexpo.ch

+41 (0)22 761 10 92

Avecc Adiac-Congo par Marie Alfred Ngoma

Étiquettes : ,

Une Réponse to “Littérature: Genève accueille le salon du livre en ville”

  1. Bouesso Says:

    Un bon rendez-vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :