Pologne : Emmanuel Macron a rencontré le président Andrzej Duda

Le chef de l’État a souhaité « la poursuite d’un dialogue approfondi » avec la Pologne dont il a reçu le président à l’occasion d’un déjeuner.

Emmanuel Macrona rencontre Andrzej Duda mercredi.
Emmanuel Macrona rencontré Andrzej Duda mercredi.© LUDOVIC MARIN / AFP

Le président français Emmanuel Macron souhaite « la poursuite d’un dialogue approfondi » avec la Pologne pour résoudre le bras de fer entre Bruxelles et Varsovie sur la primauté du droit européen, a indiqué l’Élysée mercredi après une rencontre avec le président polonais. Recevant Andrzej Duda pour un déjeuner de travail, le chef d’Etat français a lui fait part de « ses préoccupations sur l’indépendance de la justice » polonaise, selon un communiqué de l’Élysée. La Pologne est en conflit ouvert avec Bruxelles depuis plusieurs années en raison des réformes judiciaires controversées mises en oeuvre par le parti populiste de droite, Droit et Justice (PiS).

Les tensions se sont accrues depuis début octobre, quand le Tribunal constitutionnel polonais, institution proche du parti au pouvoir, a jugé dans un arrêt certains articles des traités de l’UE « incompatibles » avec la Constitution du pays. Alors que la Commission et plusieurs États membres y voient une attaque sans précédent contre la primauté du droit européen et la compétence de la Cour de justice de l’UE, des piliers fondateurs de l’Union, Emmanuel Macron a souhaité « la poursuite d’un dialogue approfondi » avec Varsovie « permettant de résoudre les difficultés posées par cet arrêt ».

Protéger la frontière avec le Bélarus

Les deux chefs d’Etat ont également abordé la question de la frontière avec le Bélarus « et la nécessité », selon l’Élysée, « d’une protection de nos frontières extérieures qui soit à la fois efficace et respectueuse de nos valeurs ». Paris a accusé mercredi la famille du président bélarusse Alexandre Loukachenko d’être derrière un trafic d’êtres humains « savamment organisé » vers l’Union européenne, via la Turquie et Dubaï.

Les Européens soupçonnent le président Loukachenko de faire venir les migrants par avion du Moyen-Orient et d’Afrique à Minsk, avant de les renvoyer vers la Lituanie, la Lettonie et la Pologne, en représailles aux sanctions économiques infligées par l’Union européenne à son régime. Sur le volet énergétique, les deux présidents ont, toujours selon l’Elysée, souligné « l’importance du recours à l’énergie nucléaire » pour à la fois limiter les émissions de gaz à effet de serre et « renforcer notre indépendance à l’égard des pays tiers ».

Par Le Point avec AFP

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :