Canada: La difficile réalité du transfert des patients atteints de COVID-19

Ken Roth est l’un des 22 patients de la Saskatchewan transportés jusqu’ici dans un hôpital en Ontario pour y poursuivre des traitements contre la COVID-19. Son histoire rappelle la difficile réalité que peuvent vivre les patients transférés pour soulager la pression que la pandémie exerce sur le système de santé de la province.

Ken Roth s'est entretenu avec CBC de son lit d'hôpital à Ottawa, où il a été transféré vendredi sans avertissement.

© Bonnie Allen/Radio-Canada Ken Roth s’est entretenu avec CBC de son lit d’hôpital à Ottawa, où il a été transféré vendredi sans avertissement.

Ken Roth était traité à l’unité des soins intensifs de l’hôpital St. Paul à Saskatoon jusqu’à son transfert, vendredi matin.

Ce Métis qui est âgé de 66 ans est un chef pompier à la retraite de La Loche, une communauté située à plus de 500 km au nord-ouest de Saskatoon.

Il a contracté la COVID-19 au début du mois de juillet. Il n’était pas vacciné. Il a été intubé le 28 juillet et a été plongé dans le coma pendant des semaines.

Ce qui le bouleverse, ce n’est pas d’avoir été transféré en Ontario pour y recevoir des soins, c’est la façon dont ce transfert a été fait.

À l’hôpital de Saskatoon, raconte-t-il de son lit d’hôpital à Ottawa, il pouvait recevoir la visite de sa femme et de sa fille qui venaient le voir tous les jours.

Tout cela a changé en un clin d’œil. La façon dont ils m’ont traité, à Saskatoon, dit-il entre deux accès de toux. Ils sont juste entrés et m’ont dit : vous partez pour Ottawa.»

Il a tenté de protester, dit-il. Son départ s’est fait trop vite pour lui laisser le temps de prévenir sa femme et lui dire au revoir. Il a pleuré dans l’avion qui l’emmenait à Ottawa.

Il dit que cette expérience lui a rappelé le traumatisme vécu quand on l’a arraché à sa mère, à 6 ans, pour l’envoyer dans un pensionnat pour Autochtones.

Ils ont fait exactement la même chose que lorsque j’étais enfant. La douleur est vive», a-t-il raconté à CBC News.

Interrogé au sujet de ce transfert, vendredi, le président-directeur général de l’Autorité de santé de la Saskatchewan (SHA), Scott Livingstone, a offert ses excuses à Ken Roth.

Nous nous excusons très certainement pour la douleur et la souffrance de ce patient, a-t-il dit. Ça ne respecte pas le processus en place pour envoyer ces patients hors province.»

Les familles et les patients, quand ils sont conscients, sont censés être informés de leur transfert, a ajouté M. Livingstone.

Une fois que les autorités ont déterminé qu’un patient est suffisamment stable pour être transporté et qu’il y a manque de lit, ils procéderont au transfert. Il n’est pas possible de refuser un transfert, indique la province.

Cependant, la santé publique de la Saskatchewan n’est pas certaine qu’il sera nécessaire de transférer d’autres patients après la fin de semaine, étant donné qu’elle constate une réduction du nombre de patients atteints de COVID-19, y compris ceux qui sont aux soins intensifs.

Mais, si la province doit continuer à transférer des patients, Ken Roth espère qu’elle s’y prendra mieux et sera plus sensible aux besoins des gens, y compris les survivants des pensionnats pour Autochtones.

Le Saskatchewanais se dit très satisfait des soins qu’il reçoit à Ottawa. Et s’il souffre de solitude, il indique que sa famille prévoit faire le trajet en voiture pour venir le voir. Tous, cependant, ne pourront pas le visiter à l’hôpital, puisque pour ce faire, il leur faut être pleinement vaccinés, ce qui n’est pas le cas de la plupart d’entre eux.

Par Radio-Canada avec des informations de Alexander Quon et Bonnie Allen

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Canada: La difficile réalité du transfert des patients atteints de COVID-19”

  1. Bouesso Says:

    Vraiment difficile !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :