Covid-19 en France : la reprise de l’épidémie est-elle inquiétante ?

La situation sanitaire se dégrade fortement en Europe. Le point sur la situation en France, avant l’allocution d’Emmanuel Macron ce mardi.

L'epidemie de Covid-19 repart legerement a la hausse en France. (Photo d'illustration)
L’épidémie de Covid-19 repart légèrement à la hausse en France. (Photo d’illustration)© LOIC VENANCE / AFP

Emmanuel Macron prend de nouveau la parole ce mardi 9 novembre à 20 heures, sur fond de reprise épidémique. Si la situation sanitaire ne sera pas le seul sujet abordé, elle sera assurément au centre de cette allocution. Depuis plusieurs jours, l’exécutif tente notamment de résoudre le casse-tête de la troisième dose de vaccin anti-Covid pour les plus fragiles, qu’il songe à rendre obligatoire pour conserver leur pass sanitaire. À défaut de troisième dose généralisée, le chef de l’État devrait au moins adresser une piqûre de rappel aux Français : le virus est toujours là, et il faut redoubler de prudence.

L’épidémie de Covid-19 repart à la hausse depuis quelques semaines. On détecte plus de 7 000 cas par jour en moyenne, contre 4 000 il y a un mois, et ce, alors qu’on teste moins depuis la fin de la gratuité sans condition des tests. Le taux de positivité remonte lui aussi (2,75 %), il a même quasiment triplé en un mois. Le taux d’incidence, à 72,6 cas pour 100 000 habitants par semaine, est désormais bien au-dessus du seuil d’alerte de 50.

Record de morts en Europe de l’Est

Début novembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a tiré la sonnette d’alarme. « Le rythme actuel de transmission » en Europe est « très préoccupant », s’inquiète l’institution, qui prévient : il pourrait y avoir un demi-million de morts sur le Vieux Continent d’ici février si rien n’est fait. Pour l’instant, les inquiétudes portent surtout sur l’Europe de l’Est, où le taux de vaccination est encore trop faible.

L’Ukraine, où à peine 20 % de la population est complètement vaccinée, connaît une vague de décès sans précédent depuis le début de la pandémie en mars 2020 (plus de 600 par jour). En Russie (à peine un tiers de vaccinés), on compte plus de 1 000 morts par jour depuis le 20 octobre. Le gouvernement a imposé une semaine chômée pour tenter d’inverser la tendance, sans grand succès.

Plus près de la France, l’épidémie s’emballe également. En Allemagne, le taux d’incidence a dépassé les 200 lundi. Un tel niveau n’avait jamais été atteint outre-Rhin, et le précédent record (197,6) datait de décembre 2020. Le Danemark, lui, a dû se résoudre à réinstaurer des restrictions. Le pass sanitaire, abandonné en septembre, va notamment faire son retour.

Hospitalisations stables en France

L’Europe de l’Ouest peut toutefois garder espoir grâce à sa bonne couverture vaccinale, qui semble efficace pour lutter contre les formes graves de la maladie. Ainsi, le Royaume-Uni – où près de 70 % de la population est vaccinée – enregistre entre 30 000 et 40 000 nouveaux cas par jour depuis juillet, sans qu’on observe pour autant une hausse de la mortalité. Avec 75 % de sa population entièrement vaccinée, la France affiche l’un des meilleurs scores européens, après l’Italie (76 %), l’Espagne (78 %) et le Portugal (86 %).

Les hospitalisations sont ainsi encore contenues dans l’Hexagone, bien qu’en progression. Plus de 1 100 malades du Covid-19 sont hospitalisés en soins intensifs, et 80 nouveaux entrent chaque jour dans ces services, contre une cinquantaine début octobre. On est encore loin des 400 admissions quotidiennes à la même date en 2020, alors que les Français venaient d’être confinés pour la deuxième fois.

Pour l’instant, le gouvernement s’en est tenu à sa feuille de route. Le masque a déjà fait son retour à la rentrée des vacances de la Toussaint pour les élèves à l’école dans 39 départements, conformément aux seuils fixés début octobre – un taux d’incidence supérieur à 50 pendant plus de cinq jours faisant revenir le masque. Quant au pass sanitaire, il a été prolongé par l’Assemblée jusqu’au 31 juillet 2022. Reste à voir si, lors de son allocution ce mardi, Emmanuel Macron annonce un changement de cap radical ou se contente d’un appel à la vigilance.

Avec Le Point avec Thibaut Déléaz

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :