Congo: Décès de Lekoundzou Itihi Ossetumba à Brazzaville

Ancien ministre et membre du comité d’honneur du Parti congolais du travail (PCT), Justin Lékoundzou Itihi Ossetoumba est décédé le 25 novembre à Brazzaville à l’âge de 80 ans, des suites d’une maladie.

Justin Lékoundzou Itihi Ossetoumba/DR

Né vers 1941 à Boundji, dans le département de la Cuvette, l’illustre disparu fut plusieurs fois ministre. Directeur général du Bureau de la commission de contrôle, organe public chargé de contrôler les entreprises d’État (1968-1969), Justin Lékoundzou Itihi Ossetoumba a occupé les fonctions de ministre de l’Industrie, des Mines et du Tourisme de 1971 à 1973. Ministre des Finances et du Budget de 1984 à 1989, il fut également ministre de la Reconstruction (1997-1999) et ministre délégué à la présidence chargé de la Défense nationale de 1999 à 2002. Elu député de Boundji en 1992, il y est resté jusqu’en 2007 où il était président du groupe parlementaire du PCT à l’Assemblée nationale à partir de 2002.

Rongé par la maladie depuis plusieurs années, l’ancien directeur de la Congolaise de raffinage est apparu en public à quelques rares occasions sur sa chaîse roulante comme lors de la cérémonie de prise d’armes en hommage à l’ancien président de la République, Jacques Joachim Yhomby Opango, le 30 octobre 2020, à l’esplanade du Palais des congrès à Brazzaville. « Il était humble, on s’aimait malgré tout. Même devant le président Lissouba, on s’embrassait avec lui »témoignait Justin Lékoundzou Itihi Ossetoumba. 

Ancien élève du collège Chaminade, il fut président de l’Association des étudiants congolais en France alors qu’il étudiait à l’École supérieure de commerce de Strasbourg. Malade à Paris, il avait regagné Brazzaville il y a quelques jours à bord d’un vol d’Air France.

Le secrétaire général du PCT, Pierre Moussa, a, dans un communiqué, rendu hommage à une « icône », disant partager  « son chagrin avec président du Comité central qui vient de perdre un compagnon de lutte. Le secrétaire général s’incline avec déférence devant la mémoire de l’illustre disparu et adresse ses condoléances les plus émues à sa famille biologique».

Avec Brazzanews et Adiac-Congo par Parfait Wilfried Douniama

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :