Congo-P/Noire : un policier pisse du sang depuis une semaine après avoir ravi les marchandises des vendeuses au Fond Tié Tié

On les appelle les « Miyala Ngoto » ou « Bana Payé payé » et sont visibles au Grand Marché et au Fond Tié Tié où ils tentent de contourner la crise imposée par le pouvoir pour s’en sortir et nourrir leurs familles. Ce sont eux aussi que les policiers de la ville aiment tant emmerder alors qu’ils ne volent personne, mais vivent de leur commerce en s’acquittant pourtant de la taxe du marché. Un policier de la BSIR qui a voulu jouer au Rambo en ravissant leurs marchandises au Fond Tié Tié ne fait que pisser du sang depuis plus d’une semaine et il lui a été demandé d’aller présenter ses excuses à ces vendeuses afin d’espérer à une guérison. «  Toi, tu ne connais pas ces vendeuses Nibolek là ? Tu ignores le cas ZULU BAD ? » a lâché un autre policier à son collègue ensorcelé.

Arrivé fraîchement de Brazzaville, ce policier avec un accent Lingala qui fait rire avait une seule idée dans sa tête, éduquer les têtues vendeuses de Fond Tié Tié. Depuis deux semaines, lui et son chef venu aussi de Brazzaville et Lingalaphone se sont mis à emmerder les vendeurs ambulants de la ville.

Aussi malhonnêtes qu’ils sont, ces policiers ont pris du plaisir à se partager les marchandises ravies aux vendeurs. Toujours dans leur esprit tribaliste, on pouvait entendre d’eux des commentaires négatifs contre les « Bakongo ». C’est le pouvoir qu leur rend fous à ce point.

Au lieu d’user de la pédagogie envers ces pauvres femmes qui n’ont que le commerce pour survivre et s’occuper de leurs enfants, ce policier Rambo répondant aux sigles AI , a pris plaisir à ravir leurs marchandises.

Malgré les conseils de ses collègues ce jour, il a mis ces marchandises dans le véhicule de la police proférant des insultes et menaçant d’embarquer celles qui protestaient le plus. Selon ce policier, à peine arrivé à Pointe-Noire, il s’est entretenu avec les sages Vili pour leur informer de son plan de travail qui consiste à entraver le commerce des vendeuses du Fond Tié Tié. Et malgré que ces Vili lui ont conseillé de faire attention avec les vendeurs de ce grand marché, il en a fait qu’à sa tête.

Depuis une semaine, il ne fait que pisser du sang et ses nuits sont insomniaques à cause des esprits et voix des femmes qu’il entend. Même les pasteurs qu’il a consulté lui ont conseillé d’aller demander pardon à ces vendeuses.

Avec Sacer-infos par Stany Frank

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Congo-P/Noire : un policier pisse du sang depuis une semaine après avoir ravi les marchandises des vendeuses au Fond Tié Tié”

  1. Bouesso Says:

    Terrible !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :