Canada- Paul Mukendi aurait fui le Canada par l’aéroport Pearson de Toronto

Plan moyen de Mukendi, vêtu de blanc.

(Archives) Paul Mukendi au palais de justice de Québec. Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Le révérend Paul Mukendi aurait fui le Canada le 18 août par l’aéroport Pearson de Toronto, selon la police de Québec. Des démarches afin qu’Interpol lance une notice rouge ont été amorcées dans l’espoir, bien mince, d’obtenir son extradition de la République démocratique du Congo, où il est parti se réfugier.

Condamné à huit ans d’emprisonnement pour agression sexuelle et voies de fait, Paul Mukendi ne s’est jamais livré aux autorités en août dernier lorsqu’il a été débouté en appel de sa condamnation. Un mandat d’arrestation pancanadien avait alors été lancé contre lui.

Sa disparition soudaine était demeurée plutôt nébuleuse et les autorités avaient refusé de s’avancer sur l’endroit où Mukendi pouvait se terrer, bien que ce dernier clamait sur les réseaux sociaux avoir fui l’injustice en rentrant dans son pays natal.

Il a par la suite réapparu dans un hôtel de Kinshasa le 19 octobre. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) avait à nouveau refusé de commenter ou de confirmer sa fuite du pays.

Deux avions à l'embarquement de passagers.

Paul Mukendi aurait fui le Canada vers la République démocratique du Congo par l’aéroport international Pearson de Toronto. Photo : Radio-Canada

Voilà que dans le cadre d’un second procès pour agression sexuelle au palais de justice de Québec, qui se poursuivait lundi matin, la sergente-détective du SPVQService de police de la Ville de Québec Suzie Gagné a admis qu’il avait vraisemblablement échappé aux autorités canadiennes. Selon l’enquête en cours, oui, Paul Mukendi est bel et bien en République démocratique du Congo, a-t-elle répondu à une question de la Couronne.

Selon les informations disponibles à ce jour, il aurait fui par l’aéroport international Pearson de Toronto le 18 août, soit deux jours seulement après avoir été débouté par la Cour d’appel et deux jours avant l’échéance ordonnée par la cour pour qu’il se livre aux autorités.

Notice rouge

L’enquêteuse a aussi confirmé que des démarches avaient été entreprises auprès d’Interpol afin de lancer un mandat d’arrestation international contre Paul Mukendi. La sergente-détective Gagné a évoqué une notice rouge.

Les notices rouges concernent les fugitifs recherchés dans le cadre de poursuites ou afin qu’ils purgent leur peine. Une notice rouge consiste à demander aux services chargés de l’application de la loi du monde entier de localiser et de procéder à l’arrestation provisoire d’une personne dans l’attente de son extradition, de sa remise ou de toute autre procédure judiciaire.

Source : Interpol

Avec Radio-Canada par David Rémillard

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :