Le Royaume-Uni annonce à son tour un boycottage diplomatique des JO de Pékin

Deux voies de circulation suspendues sont cerclés par des anneaux représentant le mouvement olympique.

Un technicien chinois travaille sur une boîte électrique le long d’une autoroute menant à des sites de compétition pour les Jeux olympiques. Photo: Reuters/Thomas Peter

À l’instar des États-Unis et de l’Australie, le Royaume-Uni a annoncé mercredi qu’il boycottera diplomatiquement les Jeux olympiques d’hiver de Pékin, en Chine. Le Canada n’a toujours pas dit s’il compte se joindre au mouvement.

Il y aura effectivement un boycottage diplomatique des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, a dit le premier ministre britannique Boris Johnson à la Chambre des communes.

Il n’est pas prévu que des ministres y assistent […] ni d’autres responsables, a ajouté le chef du gouvernement conservateur, qui avait précédemment indiqué qu’il n’était pas question d’un boycottage sportif.

M. Johnson a fait valoir que Londres soulevait régulièrement auprès de Pékin la question du respect des droits de la personne par le régime chinois, en particulier le traitement infligé à la minorité musulmane ouïgoure.

Nous soulevons régulièrement ces sujets auprès des Chinois et je l’ai fait moi-même auprès du président Xi quand je lui ai parlé récemment, a déclaré Boris Johnson.

Le mouvement de boycottage diplomatique des Olympiques de Pékin a été lancé lundi par les États-Unis, qui ont dit agir de la sorte pour protester contre le génocide des Ouïgours, dans la province chinoise du Xinjiang.

Le gouvernement australien lui a emboîté le pas mercredi matin, évoquant aussi des violations des droits de la personne en Chine, et une série d’autres désaccords.

La décision américaine a provoqué la colère de Pékin, celle de l’Australie, le mépris, la diplomatie chinoise estimant que tout le monde se fiche de savoir si Canberra envoie ou non des représentants officiels.

En attendant une décision d’Ottawa

Le Canada, qui a eu son lot de différends avec la Chine depuis trois ans, n’a toujours pas dit si son gouvernement allait imiter ses alliés, mais soutient que des négociations sont en cours à ce sujet.

On réfléchit encore à notre posture par rapport aux [Jeux] olympiques, a dit le premier ministre Justin Trudeau mardi. Nous sommes en train de regarder comment s’aligner avec le plus grand nombre de partenaires possible, a-t-il ajouté, en promettant une annonce dans les semaines à venir.

Conservateurs, bloquistes et néo-démocrates disent tous être en faveur d’un boycottage diplomatique visant à protester contre le traitement des Ouïgours par le gouvernement chinois. Le Parlement a d’ailleurs adopté une motion reconnaissant le « génocide » des Ouïgours l’hiver dernier.

Mardi, le nouvel ambassadeur américain à Ottawa, David Cohen, n’a pas caché qu’il s’attend à ce que le gouvernement Trudeau suive le mouvement de boycottage.

Les propos de Justin Trudeau sont identiques à ceux des États-Unis. Je suis très confiant que le Canada et les États-Unis auront la même politique envers la Chine en ce qui concerne Jeux olympiques, a-t-il dit.

Selon des organisations de défense des droits de la personne, au moins un million de Ouïgours et d’autres minorités turcophones, principalement musulmanes, sont incarcérés dans des camps au Xinjiang. La Chine est accusée d’y stériliser de force les femmes et d’imposer un travail forcé.

Pékin affirme que les camps sont en fait des centres de formation professionnelle destinés à éloigner leurs pensionnaires de la radicalisation.

Par Radio-Canada avec les informations de Agence France-Presse

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :