Canada-Québec: Forte hausse d’absence dans le réseau de la santé

Aux portes des Fêtes, le réseau de la santé fait face à une augmentation fulgurante des congés de maladie liés à la COVID-19. En trois jours, plus de 350 « absences COVID » se sont ajoutées au bilan québécois.

Tandis que le variant Omicron fait des siennes, plus de 4000 employés du réseau doivent s’absenter parce qu’ils attendent le résultat d’un test de dépistage de la COVID-19 ou parce qu’ils ont reçu un résultat positif.

© Valérian Mazataud Le Devoir 

Tandis que le variant Omicron fait des siennes, plus de 4000 employés du réseau doivent s’absenter parce qu’ils attendent le résultat d’un test de dépistage de la COVID-19 ou parce qu’ils ont reçu un résultat positif.

C’est ce qu’a indiqué le ministère de la Santé et des Services sociaux au Devoir, vendredi soir. « Nous rapportons un grand nombre d’employés [absents] surtout depuis les derniers jours », a écrit la coordonnatrice aux relations avec les médias, Marie-Claude Lacasse, dans un échange de courriels.

Tandis que le variant Omicron fait des siennes, plus de 4000 employés du réseau doivent s’absenter parce qu’ils attendent le résultat d’un test de dépistage de la COVID-19 ou parce qu’ils ont reçu un résultat positif. Trois jours plus tôt, ce chiffre s’élevait à 3650.

« Donc, les efforts de recrutement doivent se poursuivre en continu, d’autant plus qu’il est souhaité d’augmenter le rythme de la vaccination », a écrit le MSSS, vendredi.

Dans un contexte où « le réseau est déjà […] fragilisé », la vice-présidente à la santé et à la sécurité au travail de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), Isabelle Groulx, s’étonne que Québec n’ait pas réagi plus vite.

« Avec Omicron, qui semble encore plus contagieux, on peut dire que c’est une pression énorme qui va être exercée durant le temps des Fêtes. »

Vers une « explosion »

Les travailleurs de la santé ont déjà la possibilité de se faire administrer une troisième dose de vaccin contre la COVID-19. Or, à Montréal, notamment, les absences commencent à s’accumuler, a observé le président du syndicat des professionnels en soins de santé de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, Denis Cloutier. Selon lui, le pire est à venir.

« Début janvier, c’est là qu’on s’attend à l’explosion », a-t-il évoqué.

À mesure que les travailleurs s’absenteront, M. Cloutier s’attend à voir une incidence grandissante sur la population. « Le premier risque est associé à la capacité des hôpitaux. Ça pourrait forcer du délestage », a-t-il ajouté.

Jeudi, en annonçant le resserrement des mesures pour les vacances hivernales, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a assuré que le réseau était « capable, en ce moment, de faire toutes les activités » sans délester d’opérations chirurgicales. Le ministère évalue qu’il bénéficie actuellement d’une capacité supplémentaire de 660 lits dans les hôpitaux.

Selon le MSSS, « le réseau peut compter sur relativement le même nombre d’employés que l’hiver dernier », quand il avait dû faire face à la deuxième vague pandémique. Le nombre d’hospitalisations était alors grimpé jusqu’à 1525 en janvier.

Or, tout cela aurait pu être évité en amont, a soutenu Isabelle Groulx. Dans une lettre envoyée au ministre jeudi, elle a vivement déploré le « manque de préparation » de Québec.

« Comme professionnelles en soins, nous sommes inquiètes, peut-on y lire. Nous ne pouvons qu’insister sur l’importance de réactiver l’ensemble des mesures de prévention et de contrôle des infections qui prévalaient lors des vagues précédentes, parmi lesquelles la réinstauration des zones tièdes, chaudes et froides, la fin de la mobilité du personnel, l’accès à l’ensemble des équipements de protection… »

 Avec Le Devoir par François Carabin 

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :