Canada-Québec recense 6361 nouveaux cas de COVID-19 et 30 hospitalisations de plus

Une voiture passe près d'une affiche indiquant la direction vers le centre de dépistage à l'auto.

Un site dépistage à l’auto, à Montréal, le 22 décembre 2021 Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes

La province de Québec continue de faire face à un bond des cas de COVID-19 sans précédent depuis le début de la pandémie, avec un total de 6361 nouveaux malades diagnostiqués en 24 heures.

Actuellement, on compte 35 677 Québécois infectés par la COVID-19, pour un taux d’infection de 415 cas par 100 000 habitants. Il s’agit du double de la moyenne canadienne et de celle de l’Ontario.

La moyenne des nouveaux cas quotidiens enregistrés au cours des 7 derniers jours s’élève désormais à 4270, soit le double d’il y a 6 jours.

Les autorités québécoises rapportent également un bond au niveau des hospitalisations : celles-ci sont passées de 415 à 445, soit une hausse de 30 patients, depuis 24 heures. Parmi ces personnes, 88 se trouvent aux soins intensifs, soit le même nombre que la veille.

On ajoute aussi 2 décès au bilan de la province; au total, 11 652 personnes sont décédées de la COVID-19 depuis mars 2020.

Devant la montée des nouveaux cas et des hospitalisations, le premier ministre François Legault doit faire le point lors d’une conférence de presse prévue ce soir, à 18 h. Il annoncera vraisemblablement un autre resserrement des restrictions sanitaires.

Une émission spéciale sur le resserrement des mesures sanitaires au Québec, animée par Patrice Roy dès 17 h, sera diffusée en direct sur Radio-Canada.ca.

Les files d’attente devant les cliniques de dépistage de la province continuent de s’allonger, malgré le fait que Québec intensifie ses efforts, avec un total de 54 328 prélèvements réalisés le 20 décembre. Il s’agit d’un sommet depuis le début de la pandémie.

En date du 21 décembre, 50 650 échantillons ont été analysés, pour un taux de positivité de 13,1 %. Il faut rappeler qu’un taux de positivité supérieur à 5 % indique que l’épidémie n’est pas contrôlée.

Beaucoup d’incertitudes devant Omicron

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a publié mercredi de nouvelles projections quant à l’impact potentiel du variant Omicron sur l’évolution des cas et des hospitalisations.

Selon l’institut, la combinaison d’une adhésion forte de la population aux mesures, l’accélération de la vaccination avec la troisième dose, le dépistage et l’isolement pourrait atténuer la transmission d’Omicron au Québec.

Toutefois, étant donné l’incertitude concernant la sévérité d’Omicron, on ne peut pas exclure un dépassement des capacités hospitalières, même avec les mesures annoncées le 20 décembre et l’accélération de la vaccination avec une troisième dose, prévient-on.

Sur le front de la vaccination, Québec rapporte avoir administré 88 424 doses de plus, soit 83 137 dans les dernières 24 heures et 5287 avant le 21 décembre, pour un total de 14 523 777 doses injectées au Québec depuis le début de la pandémie.

Mercredi, on estime à 10 % la proportion des Québécois ayant reçu une troisième dose de vaccin.

Avec Radio-Canada

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :