Enseignement technique : les étudiants formés au Maroc de retour au pays

« Votre séjour au Maroc pendant sept ans a été tantôt heureux tantôt pénible. Mais en toute chose la fin compte », a indiqué le 22 décembre, le ministre de l’Enseignement technique et professionnel, Ghislain Thierry Maguessa, dans sa communication avec les étudiants en provenance du Maroc à l’aéroport international Maya-Maya, à Brazzaville.

Trente-sept étudiants congolais au total ont été formés à l’Université privée de Marrakech, au Maroc, sur plusieurs filières : génie civil, ingénierie de la santé, ingénierie agro-alimentaire, ingénierie industrielle, management et bien d’autres. Leur retour au pays par vol spécial fait suite à un protocole d’accord signé entre le gouvernement congolais, représenté par le ministre Ghyslain Thierry Maguessa Ebome, et les responsables de cette université privée.

Ce protocole d’accord prenait en ligne de compte la nécessité de délivrance des documents académiques de fin de formation : diplômes, attestations de fin d’études ainsi que les relevés de notes. Dans ce même document, un engagement financier a été pris entre le gouvernement congolais et l’établissement.  

Le ministre de l’Enseignement technique a félicité, dans sa communication, les parents d’avoir apporté leur soutien citoyen et républicain aux étudiants au moment où le gouvernement éprouvait les difficultés à honorer ses engagements. « Les problèmes sont en train d’être résolus car le gouvernement travaille à base du protocole d’accord signé avec l’établissement afin que les documents académiques puissent être envoyés, conformément au protocole d’accord », a assuré Ghyslain Thierry Maguessa Ebome, ajoutant que « les diplômes seront envoyés dans les prochains jours »

Il a, par ailleurs, exhorté les parents à accompagner en appoint le gouvernement pour l’insertion professionnelle des enfants. « Le devoir de l’insertion est partagé. Nous le ferons ensemble dans la mesure du possible. Les enfants ne sont pas revenus pour être les fonctionnaires mais pour servir le pays. Ceux qui parviendront au choix du gouvernement travailleront et ceux qui ne parviendront pas travailleront pour leur propre compte car l’Etat encourage l’initiative privée », a-t-il déclaré. 

Avec Adiac-Congo parLydie Gisèle Oko

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :