Canada: Une femme de 95 ans sort d’un hôpital vêtue d’une simple blouse par -10 °C

Lorsqu’il est allé chercher sa grand-mère au Centre des sciences de la santé de London (LHSC), la semaine dernière, Greg Mitchell a été surpris de la trouver dans son fauteuil roulant, simplement vêtue d’une blouse d’hôpital, alors que la température était de -10 °C.

M. Mitchell affirme que la concierge de l’hôpital lui a dit que la femme était maintenant son problème.

Ils ont renvoyé ses vêtements à la maison dans un sac à dos. […] J’aurais aimé qu’ils prennent le temps de l’habiller», explique-t-il.

Lorsque la concierge me l’a déposée à l’extérieur, elle a dit quelque chose comme : « Elle est difficile, elle n’est pas heureuse et elle est toute à vous maintenant», précise-t-il.

Attristé, Greg Mitchell veut que le LHSC examine le cas de sa grand-mère dans l’espoir qu’aucun autre patient ne reçoive son congé sans être entièrement habillé.

Si quelqu’un avait simplement dit, vous pourriez apporter une veste d’hiver pour votre grand-mère, cela aurait probablement fait une grande différence pour sa dignité», indique-t-il.

Il ne veut pas que le nom de cette dernière, qui est atteinte de démence, soit utilisé pour des raisons de vie privée et par crainte de représailles.

Attristé

La grand-mère de M. Mitchell avait été transportée d’urgence à l’hôpital le 23 janvier après avoir souffert d’un épisode de délire.

Selon lui, son mari, âgé de 96 ans, a du mal à s’occuper d’elle ces derniers jours dans leur appartement de la résidence pour retraités Chartwell Riverside et il avait besoin d’aide.

Il affirme que sa grand-mère a passé trois nuits aux urgences parce qu’il n’y avait pas de lit disponible, et lorsque le personnel l’a appelé pour la faire sortir, elle avait également été déclarée positive à la COVID-19.

Greg Mitchell souhaite que l'Hôpital tire des leçons de l'incident.

© Gracieuseté de Greg Mitchell Greg Mitchell souhaite que l’Hôpital tire des leçons de l’incident.

M. Mitchell a pris contact avec l’Hôpital, et a reçu des excuses sur Twitter ainsi que des instructions sur la manière de déposer une plainte officielle, ce qu’il a fait lundi matin.

Sara Wilson, porte-parole de l’Hôpital, indique que l’établissement de santé était attristé par cette situation.

Notre objectif est de fournir des soins exceptionnels centrés sur le patient, qui sont empreints de compassion, de respect et de sécurité à chaque étape, y compris au moment de quitter l’hôpital. Nous sommes attristés d’entendre quand les expériences individuelles ne reflètent pas cela et nous prenons ces questions au sérieux», explique-t-elle.

Mme Wilson déclare que l’Hôpital enquêtera sur cette affaire et partagera ses conclusions avec la haute direction et la famille Mitchell.

S’il y a des améliorations à apporter à un processus, elles seront faites», indique-t-elle.

Pour Donald Pollock, président de la section London St-Thomas de l’Association canadienne des individus retraités (CARP), un groupe de défense des personnes âgées, quelque chose doit être fait.

Je m’attendrais à ce que l’Hôpital, s’il reçoit une plainte pour des soins horriblement mauvais, veuille faire enquête», explique-t-il.

S’il affirme que son expérience avec l’hôpital en question a été incomparable, M. Pollock pense que des manquements sont envisageables.

Mais est-ce que cela signifie que lorsque vous avez un million d’employés, un hôpital en sous-effectif, un hôpital surchargé de travail, un hôpital stressé, ne va pas parfois faire une erreur?», interroge-t-il.

Examiner de près

La famille Mitchell a pris des dispositions pour soutenir le couple âgé, au cas où il aurait de nouveau besoin d’aide.

Même si Greg Mitchell comprend que le personnel est surchargé de travail depuis le début de la pandémie, il espère que l’Hôpital pourra tirer des leçons de l’histoire de sa grand-mère.

Je comprends que tout le monde est très occupé dans le système de santé, et je suis sensible à tout le travail qu’ils font. […] Mais il y a des ruptures de communication qui se produisent», indique-t-il.

M. Mitchell espère également que l’Hôpital réexaminera le cas de sa grand-mère.

J’espère que l’Hôpital pourra peut-être tirer des leçons pour que quelque chose comme ça ne se reproduise pas», indique-t-il.

Il souhaite également que les gouvernements financent mieux les hôpitaux et embauchent davantage de personnel.

Avec  CBC/Radio-Canada

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Canada: Une femme de 95 ans sort d’un hôpital vêtue d’une simple blouse par -10 °C”

  1. Bouesso Says:

    Triste à cet âge ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :