Brad Pitt et Angelina Jolie se déchirent autour de leur château français

L’acteur poursuit son ex-femme pour avoir vendu dans son dos ses parts de leur château de Miraval, leur domaine viticole provençal.

Angelina Jolie et Brad Pitt le 28 mai 2014, le couple a annonce son divorce en 2016.
Angelina Jolie et Brad Pitt le 28 mai 2014, le couple a annoncé son divorce en 2016.© ROBYN BECK / AFP

La guerre continue au sein de l’ex-couple star de Hollywood… Brad Pitt vient de porter plainte contre Angelina Jolie pour contester la vente de ses parts du château de Miraval, qu’ils possèdent en Provence. Acheté en 2008 pour 28,4 millions de dollars, Brad en possède 60 %, contre 40 % pour son ex-femme, qui a décidé de vendre au profit de Yuri Shefler, un milliardaire russe connu notamment pour avoir fait fortune dans la vodka, alors que l’acteur voulait racheter sa participation. Selon le média américain Page Six, qui rapporte les dessous de la plainte, un accord avait été conclu entre les deux stars pour ne pas vendre sans l’accord de l’autre, une clause que n’aurait pas respectée Angelina Jolie.

Brad Pitt est d’autant plus furieux que Miraval représente beaucoup pour lui : c’est là qu’il s’était marié avec Angelina en 2014 et il souhaitait laisser le domaine à leurs six enfants – les deux derniers, Knox et Vivienne, sont nés sur la Côte d’Azur. Attaché à la culture française, l’acteur a investi beaucoup d’argent pour développer le vignoble en association avec la famille Perrin, avec, à la clé, un joli succès commercial autour d’un rosé issu du terroir. Et il voit aujourd’hui d’un très mauvais œil l’arrivée d’un oligarque russe à ses côtés pour gérer le domaine…

Brad se sent lésé

Selon Page Six, les documents indiquent qu’à partir de 2013 « Mme Jolie a cessé complètement de contribuer » aux rénovations, tandis que M. Pitt « a continué à investir des millions de dollars, couvrant 70 % des investissements du couple ». « Le succès de Miraval et l’augmentation de la valeur du bien associé ont permis à Mme Jolie de capitaliser sur le succès de M. Pitt et d’encaisser la mise, sans jamais avoir levé le petit doigt pour faire prospérer l’entreprise », peut-on lire. Et un proche de conclure : « Elle cherche un retour sur un investissement qu’elle n’a pas fait et des bénéfices qu’elle n’a pas gagnés. »

De son côté, Angelina Jolie laisse entendre qu’elle avait acheté Miraval en pensant « qu’ils y vieilliraient ensemble », mais qu’elle ne pouvait plus garder les parts « d’une société liée à l’alcool », compte tenu de ses objections personnelles sur le sujet – elle avait justifié en partie son divorce avec Brad Pitt en pointant son penchant pour l’alcool… Pour Angelina, c’est une façon de liquider un peu plus les derniers liens qui l’attachent à son ex : elle avait déjà touché près de 10 millions de dollars l’an dernier en cédant un tableau de Churchill que lui avait offert Brad, elle va récupérer des dizaines de millions aujourd’hui avec la vente de ses parts de Miraval, où elle s’était mariée. Sauf si Brad Pitt parvient à contrecarrer ses plans…

Avec Le Point par Marc Fourny

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :