L’Ukraine mobilise ses réservistes, se prépare à instaurer l’état d’urgence

Un homme en treillis militaire fume.

Un soldat ukrainien fume une cigarette dans un abri situé près de la ligne de front dans la région de Louhansk. Photo HOTO : Getty Images/AFP/Anatolii Stepanov

Confrontée à la perspective d’une invasion russe, l’Ukraine a entrepris mercredi de mobiliser tous ses réservistes âgés de 18 à 60 ans et se prépare à instaurer l’état d’urgence dans tout le pays.

L’enrôlement des réservistes a été ordonné mardi par le président Volodymyr Zelensky, qui avait cependant précisé qu’il n’était pas nécessaire de procéder à une mobilisation générale à l’heure actuelle.

L’Ukraine compte plus de 200 000 réservistes, en plus des 250 000 membres des forces armées régulières.

Le Conseil de la sécurité nationale et de la défense de l’Ukraine a pour sa part demandé d’instaurer l’état d’urgence pour une période de 30 jours, une décision qui doit être entérinée par le Parlement dans les 48 heures.

L’état d’urgence s’appliquerait sur l’ensemble du territoire à l’exception des régions de Donetsk et de Louhansk, où il est déjà en vigueur depuis que des séparatistes prorusses en ont pris partiellement le contrôle en 2014.

Il permettrait au gouvernement de renforcer la protection de l’ordre public et des infrastructures stratégiques, de limiter la circulation des transports et d’intensifier la vérification des véhicules et des documents des citoyens, a précisé le secrétaire du Conseil de la sécurité nationale et de la défense de l’Ukraine, Oleksiï Danilov.

Les autorités locales pourront quant à elles décider de mettre ou non en place des couvre-feux.Une femme embrasse le cadavre d'un homme, sous le regard de plusieurs personnes, dont des prêtres orthodoxes.

Des Ukrainiens rendent un dernier hommage au capitaine Anton Olegovich Sidorov, lors d’une cérémonie funéraire tenue mardi, à Kiev. Le soldat est mort après avoir été touché par un éclat d’obus tiré depuis une région tenue par les séparatistes prorusses dans l’Est de l’Ukraine. Photo : GettyImages/Chris Mcgrath

Il s’agit de mesures de prévention pour préserver le calme dans le pays, pour que l’économie continue de fonctionner, a-t-il précisé au terme d’une réunion du Conseil, assurant que cela n’aura pas d’impact radical sur la vie quotidienne des Ukrainiens.

« En fonction des menaces susceptibles d’émerger dans certains territoires, il y aura soit un état d’urgence renforcé, soit un état d’urgence allégé [dans les] zones frontalières avec la Fédération russe, avec la Biélorussie. »— Une citation de  Oleksiï Danilov, secrétaire du Conseil de la sécurité nationale et de la défense de l’Ukraine.

Kiev n’entend cependant pas instaurer la loi martiale jusqu’à nouvel ordre, a indiqué le secrétaire du Conseil de la sécurité nationale et de la défense de l’Ukraine. Des parlementaires avaient demandé au gouvernement d’agir en ce sens.

Ce n’est pas le cas pour l’instant, mais nous sommes prêts à tout, a déclaré Oleksiï Danilov. Si nécessaire, cette mesure sera adoptée immédiatement.

Des athlètes canadiens qui tiennent des drapeaux du Canada.

L’Ukraine mobilise ses réservistes pour faire face à une éventuelle invasion par la Russie. Les précisions de Tamara Alteresco.

Les Ukrainiens bientôt autorisés à porter des armes?

Le Parlement ukrainien a aussi voté mercredi en première lecture une proposition de loi autorisant les Ukrainiens à porter des armes à feu et à les utiliser pour se défendre.

L’adoption de cette loi est totalement dans l’intérêt du pays et de la société, notent les parlementaires à l’origine de ce texte, en précisant qu’une telle loi est nécessaire en raison des menaces et dangers qui pèsent actuellement sur les citoyens de l’Ukraine.Une femme marche devant une murale montrant des enfants observant le passage de soldats ukrainiens dans des véhicules militaires.

Une Ukrainienne marche devant une murale peinte en hommage aux soldats tués au combat dans la ville de Sievierodonetsk, dans la province de Louhansk. Photo : La Presse Canadienne/AP/Vadim Ghirda

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a pour sa part appelé les ressortissants ukrainiens à quitter la Russie au plus vite – quelque 3 millions de personnes, selon certaines estimations –, et a invité les citoyens à s’abstenir de tout voyage en Russie.

Jusqu’à nouvel ordre, il semble que des soldats russes ne soient pas encore entrés sur le territoire des républiques autoproclamées de Donetsk et Louhansk, situées dans l’Est ukrainien, comme cela est attendu depuis que le président russe a ordonné à son armée d’y maintenir la paix.

Dans la région russe de Rostov, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière, des forces russes sont stationnées en nombre : camions militaires, lance-roquettes ou obusiers, sans signe d’activité particulière, selon des journalistes de l’AFP.

À Kiev, capitale de l’Ukraine, les habitants n’ont pas renoncé à leur routine. Mais depuis mardi, à chaque heure pile, des haut-parleurs font résonner l’hymne national ukrainien sur l’immense place Maïdan.

Un soldat tué par un bombardement dans l’Est, selon l’armée

Un soldat ukrainien a été tué mercredi dans un bombardement des séparatistes prorusses sur la ligne de front dans l’est de l’Ukraine, a annoncé l’armée.

Les forces armées ukrainiennes n’ont pas précisé où l’attaque avait eu lieu, indiquant seulement dans un communiqué qu’un soldat avait succombé à ses blessures et qu’un autre avait été blessé.

Depuis le début de l’année et le regain de tension sur le front de l’est de l’Ukraine, neuf soldats des forces armées ukrainiennes et un civil ont été tués, la plupart par des tirs d’artillerie.

En 2021, selon les forces armées ukrainiennes, 66 soldats ont été tués aux abords des deux républiques autoproclamées de Donetsk et de Louhansk.

Les dirigeants rebelles prorusses affirment que plusieurs civils ont été tués par l’armée ukrainienne ces derniers jours, ce que celle-ci dément, répétant n’avoir effectué aucun tir dans ces zones.

Des athlètes canadiens qui tiennent des drapeaux du Canada.

Les bombardements causent la désolation dans l’est de l’Ukraine. Face à l’invasion russe, le pays se prépare à se défendre. Les précisions de Jean-Philippe Hughes.

Des appuis à une candidature ukrainienne à l’Union européenne

L’Ukraine mérite d’obtenir le statut de candidate à l’adhésion à l’Union européenne, ont déclaré mercredi les présidents de la Pologne et de la Lituanie, Andrzej Duda et Gitanas Nauseda, dans une déclaration commune avec leur homologue ukrainien.

Varsovie et Vilnius soutiendraient l’Ukraine dans une telle démarche, ont ajouté les dirigeants des deux pays.

Nous soulignons que, étant donné les progrès importants dans la mise en œuvre de l’accord d’association et des réformes intérieures, ainsi que les défis sécuritaires actuels, l’Ukraine mérite le statut de candidate à l’adhésion à l’UE et la Lituanie et la Pologne soutiendront l’Ukraine dans la réalisation de cet objectif, indique la déclaration.Volodymyr Zelensky, en compagnie Andrzej Duda et Gitanas Nauseda. aux côtés de deux hommes en uniforme au garde-à-vous.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a reçu mercredi ses homologues polonais et lituaniens, Andrzej Duda et Gitanas Nauseda, au palais présidentiel de Kiev. Photo : Reuters/Service de Presse de la Présidence ukrainienne

L’UE et l’Ukraine sont liées par un accord d’association entré en vigueur en 2017, qui porte notamment sur des mesures de libre-échange et vise aussi à un approfondissement des liens politiques et au respect des valeurs communes.

Lors d’une conférence de presse commune avec ses homologues, le président Zelensky a pour sa part demandé mercredi des garanties de sécurité claires et concrètes pour son pays de l’Occident et de Moscou.

Je crois que la Russie doit être parmi les pays donnant ces garanties de sécurité claires, a ajouté M. Zelensky, rappelant qu’il avait proposé à plusieurs reprises de rencontrer Vladimir Poutine pour désamorcer la crise actuelle.

Il a remercié ses homologues polonais et lituanien pour leur soutien et les livraisons d’armes et d’équipement militaire à Kiev. Nous sommes unis dans la conviction que l’avenir de la sécurité européenne se joue en ce moment même chez nous, en Ukraine, a-t-il dit.

Avec Radio-Canada

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :