Canada: L’Ontario veut offrir jusqu’à 20 000 emplois à des réfugiés ukrainiens

L’Ontario évalue que jusqu’à 20 000 emplois seraient disponibles dans la province pour des réfugiés en provenance de l’Ukraine et se dit « prêt à investir des millions de dollars pour les accueillir ».Des Ukrainiens traversent la frontière de leur pays pour se rendre en Pologne.

© Kacper Pempel/Reuters Des Ukrainiens traversent la frontière de leur pays pour se rendre en Pologne.

En entrevue avec Radio-Canada, le ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences de l’Ontario, Monte McNaughton, confie multiplier les appels depuis les 30 dernières heures» avec des leaders de la communauté ukrainienne, des syndicats et des employeurs du secteur privé en Ontario, notamment le secteur des TI et des métiers spécialisés.

Les employeurs sont prêts à offrir des emplois bien rémunérés avec des avantages sociaux à ces personnes», a dit le ministre. Il rappelle que la pénurie de main-d’œuvre qualifiée s’est aggravée en Ontario depuis le début de la pandémie et que les besoins sont immédiats.

En conférence de presse dans une usine d’armement à London, le premier ministre Doug Ford a lancé un appel aux Ukrainiens qui fuient la tyrannie que la Russie impose» à leur pays. Nous allons vous accueillir à bras ouverts et vous aider de toutes les façons possibles», a-t-il déclaré, en ajoutant que de nombreux emplois intéressants sont libres en Ontario et que des services d’aide à l’établissement seront offerts.

Ottawa accélère en ce moment les demandes d’immigration des Ukrainiens qui tentent de fuir le pays. Quelque 1800 demandes ont déjà été approuvées et la majorité de ces personnes vont s’établir en Ontario, confirme le ministre McNaughton.

Doug Ford presse le fédéral d’augmenter le nombre de réfugiés ukrainiens qui pourront s’établir en Ontario et d’envoyer des avions chercher les gens là-bas.

La province appuie les organismes d’établissement pour recruter des interprètes et être en mesure d’offrir des cours d’anglais aux arrivants ukrainiens qui en auraient besoin. Le ministre dit aussi avoir suggéré à son homologue fédéral Sean Fraser la création d’une catégorie d’immigration spéciale» pour ces familles.

Monte McNaughton doit aussi s’entretenir avec son homologue québécois, Jean Boulet, vendredi après-midi.

L’Ontario a versé 300 000 $ à la Fondation Canada-Ukraine, jeudi. Le montant servira à des fins humanitaires, notamment à fournir de l’assistance médicale, des abris d’urgence et des denrées alimentaires, écrit le bureau de Doug Ford.

Pas de vodka russe à la LCBO

Le ministre des Finances Peter Bethlenfalvy a annoncé vendredi qu’il avait demandé à la Régie des alcools de l’Ontario de cesser de vendre des produits russes dans ses succursales.

Le chef du Parti libéral de l’Ontario, Steven Del Duca, avait de son côté écrit au PDG de la LCBO, George Soleas, pour lui demander de cesser de vendre de la vodka importée de Russie.

Interdire la vente de ces produits empêchera de financer davantage l’invasion illégale de l’Ukraine», avait-il fait valoir.

Doug Ford considère qu’il faut aller plus loin. La province examine les échanges économiques qu’elle a présentement avec la Russie. Nous devons frapper ce type avec tous les moyens dont nous disposons», a-t-il lancé en référence au président russe Vladimir Poutine.

Le premier ministre ontarien veut que le président américain Joe Biden change d’avis au sujet du pipeline Keystone XL et cesse d’acheter du pétrole russe.

Avec Radio-Canada par Natasha MacDonald-Dupuis

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :