Le Canada demande à ses ressortissants de quitter la Russie dès que possible

La fermeture des espaces aériens européen et nord-américain aux avions de la compagnie russe Aeroflot réduit largement les options pour quitter le pays. Photo: Reuters/Regis Duvugnau

Affaires mondiales Canada appelle les ressortissants canadiens se trouvant présentement en Russie à quitter le pays « pendant que des options commerciales sont toujours disponibles ».

Évitez tout voyage en Russie. Si vous êtes en Russie, vous devriez partir pendant que des options commerciales sont toujours disponibles, indique le gouvernement fédéral, notant que la disponibilité des vols est de plus en plus limitée.

À la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, il y a 10 jours, un grand nombre de pays européens, ainsi que le Canada et les États-Unis, ont fermé leur espace aérien aux avions russes(Nouvelle fenêtre), principalement ceux du transporteur Aeroflot. Ces sanctions ont largement diminué le nombre d’options disponibles pour quitter le pays par la voie des airs.

Outre les restrictions touchant les avions russes, une panoplie de sanctions économiques de la part de pays occidentaux, dont le Canada, visent Moscou. De nombreuses multinationales ont aussi suspendu leurs activités en Russie, y compris Visa et Mastercard, qui se sont greffées au mouvement samedi.

Services essentiels compromis

Dans ses conseils aux voyageurs, le gouvernement fédéral relève également que les sanctions contre Moscou et les représailles de la Russie pourraient avoir un impact important sur la disponibilité et la prestation des services essentiels.

Les Canadiens souhaitant demeurer en Russie malgré cette mise en garde sont avisés qu’ils pourraient rester en Russie plus longtemps que prévu, être affectés par des pénuries de produits et de services essentiels, et risquer de ne pas pouvoir utiliser leurs cartes bancaires.

Ils sont aussi prévenus qu’ils ne devront pas dépendre du gouvernement du Canada afin de quitter le pays.

Le gouvernement fédéral, qui avait déjà placé l’Ukraine sur la liste rouge de ses destinations pour les voyageurs canadiens, recommande à ses ressortissants de s’abriter dans un endroit sécurisé, à moins que vous puissiez quitter le pays en toute sécurité.

Risques pour les journalistes

Ottawa invite aussi les ressortissants canadiens à s’abstenir de discuter de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, de participer à des manifestations ou de partager des informations liées aux événements actuels.

Les journalistes et autres travailleurs des médias pourraient être confrontés à des risques considérables, indique Affaires mondiales Canada.

Moscou a adopté vendredi une loi qui prévoit de lourdes peines de prison et des amendes élevées pour toute personne qui publierait des informations jugées mensongères sur l’armée russe, poussant CBC/Radio-Canada et de nombreux autres médias à suspendre leur couverture depuis la Russie.

Le pays continuera d’imposer des sanctions punitives à Poutine et aux oligarques pour qu’ils comprennent leur erreur monumentale, avait réitéré vendredi le premier ministre Justin Trudeau, en annonçant une tournée en Europe.

M. Trudeau doit quitter Ottawa dimanche pour se rendre au Royaume-Uni, en Lettonie, en Allemagne et en Pologne.

Avec Radio-Canada

Étiquettes : , ,

Une Réponse to “Le Canada demande à ses ressortissants de quitter la Russie dès que possible”

  1. Bouesso Says:

    C’est une alerte raisonnable !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :