L’Ukraine sous une pluie de bombes russes au 25e jour du conflit

Une habitante de Marioupol. Photo : Reuters

Au 25e jour de l’invasion, l’armée russe ne laisse aucun répit aux Ukrainiens, surtout à Marioupol, où une école servant d’abri aurait été bombardée, selon les autorités ukrainiennes. Un quart de la population a déjà fui la guerre pour s’établir ailleurs au pays ou à l’extérieur des frontières.

L’Organisation des Nations uniesONU confirme que 10 millions de personnes ont fui leurs foyers. De ce nombre, près de six millions seraient déplacées à l’intérieur du pays et plus de trois millions l’auraient tout simplement quitté.

« La guerre en Ukraine est si dévastatrice que 10 millions de personnes ont fui, soit déplacées à l’intérieur du pays, soit réfugiées à l’étranger.  »— Une citation de  Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés

Selon les derniers chiffres du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, plus de 900 civils ont perdu la vie et près de 1500 ont été blessés depuis le début du conflit. La plupart des morts et des blessés ont été victimes de tirs d’artillerie, de lance-roquettes et de frappes aériennes.

Implorant la communauté internationale à s’engager sincèrement pour mettre fin à cette guerre répugnante, le pape François a dénoncé les meurtres et atrocités commis en Ukraine.

« C’est un massacre insensé, chaque jour se répètent les massacres et les atrocités […] Rien ne peut justifier cela. »— Une citation de  Le pape François

Une école d’art bombardée

Les autorités ukrainiennes ont rapporté dimanche que les forces russes avaient bombardé une école d’art servant de refuge à plusieurs centaines de personnes à Marioupol, grande ville assiégée dans le sud-est de l’Ukraine. Des civils seraient coincés sous les décombres.

« Hier [samedi], les occupants russes ont largué des bombes sur l’école d’art G12 située sur la rive gauche de Marioupol, où 400 habitants de Marioupol, des femmes, des enfants et des personnes âgées, s’étaient réfugiés. »— Une citation de  Extrait d’un communiqué de la municipalité de Marioupol

Ces déclarations ne pouvaient pas être vérifiées de manière indépendante dans l’immédiat.

Jeudi, l’Ukraine avait accusé Moscou d’avoir bombardé un théâtre de la ville où s’étaient réfugiés des centaines d’habitants. Aucun bilan n’est encore disponible.

Selon Kiev, plus de 2100 civils et combattants ont été tuées à Marioupol depuis le début de l’invasion russe, le 24 février.

Les résidents de Marioupol tentent de survivre malgré les bombardements de leur ville au 24e jour de l’invasion russe de l’Ukraine. Photo : Reuters

Toujours à Marioupol, l’usine sidérurgique et métallurgique Azovstal, une des plus grandes d’Europe, a été fortement endommagée par des bombardements, selon les autorités ukrainiennes.

Les pertes économiques pour l’Ukraine sont immenses, a affirmé la députée Lesia Vasylenko, qui a publié sur son compte Twitter une vidéo montrant d’épaisses colonnes de fumée s’élevant d’un complexe industriel.

La ville de Mykolaïv, dans le sud de l’Ukraine, n’a pas été épargnée. Les raids aériens russes s’y sont succédé à un rythme rapide. Des dizaines de soldats ont été tués la veille dans une frappe contre une caserne de l’armée, selon le gouverneur de la région.

Pas moins de 200 soldats dormaient dans les baraquements, a raconté un militaire interrogé sur place, selon lequel au moins 50 corps ont été extraits. Un autre militaire a estimé qu’il pourrait y avoir eu 100 morts.

À Kiev, où semblait régner un calme précaire depuis plusieurs heures, un obus a explosé dimanche dans une cour devant un immeuble d’habitation dans le nord-ouest de la capitale, blessant au moins cinq personnes, dont deux ont été hospitalisées, selon le maire Vitali Klitschko.

L’envoyée spéciale de Radio-Canada en Ukraine, Marie-Ève Bédard, parle d’une capitale où tout peut basculer.

Plusieurs quartiers de banlieue, notamment ceux du nord-ouest de Kiev, sont soumis à des tirs nourris des forces russes, qui tentent toujours d’avancer dans la capitale. Une vingtaine de kilomètres les séparent du centre-ville.

Du côté nord-est, les Ukrainiens ont affirmé avoir repoussé les assauts des troupes russes, mais ils s’attendent à une attaque importante.

Moscou utilise de nouveau ses missiles hypersoniques

Après un premier tir samedi, l’armée russe a affirmé avoir utilisé des missiles hypersoniques en Ukraine pour le deuxième jour consécutif. Cette fois, c’était pour détruire une réserve de carburant de l’armée ukrainienne dans le sud du pays.

Une importante réserve de carburant a été détruite par des missiles de croisière « Kalibr » tirés depuis la mer Caspienne, ainsi que par des missiles balistiques hypersoniques tirés par le système aéronautique « Kinjal » depuis l’espace aérien de la Crimée, a précisé le ministère russe de la Défense.

Ces missiles appartiennent à une famille de nouvelles armes développées par la Russie et que le président Poutine qualifie d’invincibles, car censés pouvoir échapper aux systèmes de défense adverses.

Radio-Canada avec les informations de Agence France-Presse et Reuters

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “L’Ukraine sous une pluie de bombes russes au 25e jour du conflit”

  1. Bouesso Says:

    Difficile d’y survivre ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :