Canada-Québec: La Ville officiellement propriétaire du monastère des Ursulines

Une soeur signe un document officiel en présence notamment du maire de Trois-Rivières.

Les Ursulines ont officiellement remis les clés du monastère au nouveau propriétaire des lieux, la Ville de Trois-Rivières. Photo : Radio-Canada/Martin Chabot

Les Ursulines ont officiellement remis les clés de leur monastère à la Ville de Trois-Rivières. C’est une page d’histoire qui se tourne sur 325 ans de vie religieuse.

Les sœurs ont quitté leur demeure il y a trois ans déjà pour s’installer dans une résidence située à Trois-Rivières sur le Saint-Laurent.

Le seigneur ne nous abandonne pas. Là où nous sommes, je contemple la nature. Nous ne sommes pas loin du fleuve, constate sœur Juliette Clément.

N’empêche que l’émotion était palpable pour ce dernier au revoir à ces lieux qui ont vu tant de religieuses enseigner et soigner.

C’est un beau moment, mais un moment émouvant, témoigne sœur Thérèse Corriveau. Comprenez qu’après 300 ans, même si je n’ai pas vécu 300 ans, il y a toute une atmosphère ici qu’on ne peut pas retrouver ailleurs. Les murs nous parlent, tout nous parle, dit-elle.

Les sœurs ont clos ce chapitre en présence d’anciennes étudiantes et pensionnaires.

Une nouvelle vocation

Avec en main les clés du monastère, de nouveaux projets pourront voir le jour, mais la Ville de Trois-Rivières n’a pas encore précisé comment elle compte utiliser sa nouvelle acquisition.

La seule certitude c’est que les lieux ne seront pas transformés en unité d’hébergement.

Lors de la remise des clés, des représentants du Cégep de Trois-Rivières, de l’Université du Québec à Trois-Rivières et du Collège Laflèche étaient présents. Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche a précisé que leur présence n’était pas anodine et qu’elle démontre un intérêt certain pour le lieu.

C’est assurément le cas pour la directrice générale du CPE Cheval-Sautoir qui aimerait s’y installer.

On sait déjà qu’il y a un intérêt pour les gens qui veulent s’installer ici de mettre en valeur le lieu, indique le maire Jean Lamarche. À quel point ce sera public, semi-public ou sur rendez-vous? Ce sera discuté avec les partenaires. Dans les discussions, il est inclus que le musée prendra un peu plus de place et c’est la même chose pour la conservation de la crypte et des archives, explique-t-il.

Des employés de la Ville pourraient aussi travailler dans des bureaux au monastère.

Avec Radio-Canada d‘après les informations de Pascale Langlois

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Canada-Québec: La Ville officiellement propriétaire du monastère des Ursulines”

  1. Bouesso Says:

    Bonne nouvelle !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :