Exposition : « Femmes peintres de l’AIAP avec Rhode Bath-Schéba Makoumbou »

L’AIAP (Atelier international d’artistes plasticiens) présente cet été une exposition rassemblant les femmes peintres de par le monde, autour de Rhode Bath-Schéba Makoumbou, femme peintre et sculptrice d’Afrique.

Exposition  Femmes peintres de l’AIAP avec Rhode Makoumbou, juillet-août 2022, France

L’ exposition « Femmes peintres de l’AIAP » avec Rhode Makoumbou, juillet-août 2022, France

Autour de Rhode Bath-Schéba Makoumbou, du 12 juillet, jour du vernissage à 19h, au 15 août, à Gentioux-Pigerolles, dans le département de la Creuse, en France, seront exposées les œuvres de la Bulgare Miriam Savora; l’Iranienne Rada Rainyar; les Françaises Martine Biasotto, Martine Brodzki, Hélène Daguano, Irène Morgadinho, Véronique Pastor, Hélène Ségard, Jackie Soloy-Guiet, Xuan Vo, Catherine Zgoreeki; les Polonaises Jana Jaronim, Kinga Piwowarczyk; les Roumaines Timéa Don, Alexandra Gutu, Georgiana Ianeu, Liliana Mereioiu, Mina Miranda et Pusha Petrov.

Pour Richard Marcziniak, président de l’AIAP, en invitant Rhode Bath-Schéba Makoumbou à exposer avec l’AIAP, il s’agit d’élargir l’horizon vers le continent africain. « Cet été, nous innovons donc doublement, d’une part en mettant en avant les femmes peintres et sculptrices avec lesquelles l’AIAP a travaillé ces quatorze dernières années et, d’autre part, en honorant une artiste africaine reconnue internationalement », a-t-il expliqué.

L’AIAP poursuit un travail engagé depuis 2009 à Gentioux-Pigerolles, dans la région du Limousin, en France, où les échanges humains et artistiques prédominent. L’atelier d’artistes a comme objectif la rencontre de l’art et l’art de la rencontre, faire que les citoyens puissent découvrir et aimer l’art des artistes des différents pays qui sont invités, au point de les mettre en relation et en situation de partager, estime Richard Marcziniak.

Rhode Bath-Schéba Makoumbou est originaire de la République du Congo. À travers ses œuvres, ce sont surtout les activités sociales de la femme africaine qui sont mises en valeur. Certaines ont plus de trois mètres de haut ! Sa dernière œuvre importante en 2018 a été la réalisation de la sculpture de Patrice Lumumba qui a été présentée à Bozar et au Kaaitheater, à Bruxelles. Elle a un atelier dans cette ville, en Belgique, mais elle continue parallèlement à travailler à Brazzaville un ou deux mois par an.

Au mois d’août 2021, elle a ouvert un nouveau lieu culturel à Brazzaville. C’est une galerie-bar qui s’intitule « l’Espace-Mak ».

Informations pratiques :

Gentioux-Pigerolles :

Préau de l’école, bibliothèque municipale

lundi 16h45-18h et mercredi 14h30-17h, la Renouée

Heures d’ouverture de ces lieux et/ou sur réservation à la Mairie

Tél : 05 55 67 90 14

Infos : 00 33 674 64 05 58

Mail ; r.marcziniak@laposte.net

Site web : www.rhodemakoumbou.eu

Adresse : Belgique : Rue d’Alsace-Lorraine, 14. 1050 Bruxelles.

Congo : 1, rue Moundossa Tsiolo (Mansimou – OMS). Brazzaville.

Tél. : +32 (0)477.35.18.14

Email : rhodemakoumbou.eu@skynet.be

Avec Adiac-Congo par Marie Alfred Ngoma

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :