Canada: Ottawa fournira 39 blindés légers à l’Ukraine

Un blindé léger dans un garage.

Un blindé léger construit par General Dynamics, photographié dans l’usine de l’entreprise, le 16 août 2019. Photo : La Presse Canadienne/Geoff Robins

Ottawa fournira 39 blindés légers et 6 caméras militaires pour drones à l’Ukraine, a annoncé jeudi le premier ministre Justin Trudeau au terme du sommet de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), à Madrid, en Espagne.

Les blindés légers proviendront de l’usine de General Dynamic, à London, en Ontario. Des pièces nécessaires pour les réparations et l’entretien seront envoyées par la même occasion. Les caméras militaires pour drones viendront pour leur part de Burlington, en Ontario.

Les blindés légers étaient initialement destinés aux Forces armées canadiennes, qui recevront tout de même leur commande ultérieurement, aussi rapidement que possible, a précisé le premier ministre. Il en ira de même pour les autres équipements expédiés aux Ukrainiens, comme les obusiers et les fusils.

« [Les Ukrainiens] nous ont souligné à quel point ces caméras dans les drones sont essentielles pour le travail qu’ils font […]. Ils ont besoin de véhicules blindés pour aider avec le transport de troupes. »— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Justin Trudeau, entouré d'Anita Anand et de Mélanie Joly, sur un podium.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau était accompagné de ses ministres de la Défense et des Affaires étrangères, Anita Anand (à gauche) et Mélanie Joly, lors de sa conférence de presse au terme du sommet de l’OTAN. Photo : La Presse Canadienne/AP/Manu Fernandez

La facture totale de ce matériel reste à déterminer, a indiqué une source gouvernementale à Radio-Canada, mais elle pourrait dépasser les 300 millions de dollars. Elle sera financée avec l’enveloppe de 500 millions de dollars pour le soutien à l’Ukraine annoncée dans le dernier budget fédéral.

La même source assure que l’annonce du gouvernement est plus que symbolique et que le matériel expédié à Kiev aura un effet réel sur le terrain.

« Vladimir Poutine voulait affaiblir l’OTAN, mais je peux vous dire que ce que j’ai vu cette semaine, c’est que nous sommes unis et déterminés à rendre notre alliance défensive encore plus forte, maintenant et pour le futur. »— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada.

Prenant la parole après M. Trudeau, le président américain Joe Biden a quant à lui annoncé que les États-Unis offriront une nouvelle aide militaire d’une valeur de plus de 800 millions de dollars au cours des prochains jours.

Le gouvernement britannique avait annoncé mercredi une aide supplémentaire d’un milliard de livres (1,55 G$ CA) à l’Ukraine, qui comprend notamment des systèmes de défense anti-aérienne et des drones.

Un centre de l’OTAN à Montréal

Le premier ministre canadien a également indiqué que le Canada a l’intention d’accueillir le bureau régional pour l’Amérique du Nord de l’accélérateur d’innovation de défense pour l’Atlantique Nord de l’OTAN.

Il s’agit de l’un des 10 accélérateurs que l’OTAN veut mettre sur pied dans les pays de l’Alliance pour s’assurer d’une avance technologique sur ses rivaux, notamment en matière d’intelligence artificielle et de technologies quantiques.

M. Trudeau a en outre confirmé que le comité militaire de l’OTAN a approuvé l’installation à Montréal du Centre d’excellence de l’OTAN pour le changement climatique et la sécurité, chargé d’étudier et de prévenir les défis stratégiques et militaires causés par des phénomènes météorologiques extrêmes.

Il a aussi rappelé que le groupement tactique de l’OTAN que le Canada dirige en Lettonie sera considérablement renforcé de manière à devenir apte au combat, et que davantage de soldats canadiens rejoindront ses rangs. Leur nombre reste toutefois à être déterminé.

« Nous serons là aussi longtemps que nécessaire pour s’assurer que la Russie ne gagne pas en Ukraine, et que les démocraties et la règle de droit prévaudront.  »— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le Canada participera au G20 de Bali

M. Trudeau a par ailleurs indiqué que le Canada participera au sommet du G20 qui aura lieu en novembre à Bali, en Indonésie, même si le président russe Vladimir Poutine devait y participer. Le printemps dernier, M. Trudeau avait plutôt plaidé que la Russie devrait être exclue du groupe.

C’est une conversation trop importante sur l’économie mondiale pour s’en priver, a expliqué le premier ministre en conférence de presse, plaidant la nécessité de contrecarrer la voix et les mensonges que la Russie mettra peut-être de l’avant.

Il est toutefois clair que l’ordre du jour sera dominé par des enjeux comme l’insécurité alimentaire et la hausse des prix du carburant, qui sont une conséquence directe de la décision du Kremlin de déclencher une guerre illégitime et injustifiable, a-t-il ajouté.

Radio-Canada par François Messier avec les informations de Christian Noël

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :