Nancy Pelosi quitte Taipei au terme d’une visite sous tension

Nancy Pelosi avant de quitter Taipei.

La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, et d’autres membres de sa délégation saluent les dignitaires avant de quitter Taipei. Photo : AP

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a quitté Taïwan mercredi après avoir rencontré la présidente Tsai Ing-wen, au terme d’une visite à la fois historique et controversée.

L’élue de 82 ans a salué les dignitaires sur le tarmac de l’aéroport de Songshan, à Taipei, avant de monter à bord d’un avion militaire américain qui a décollé à 18 h (heure locale), d’après des images retransmises en direct par les télévisions.

Un peu plus tôt, la présidente taïwanaise a affirmé que l’île ne reculerait pas face à la menace de la Chine, qui s’apprête à lancer des manœuvres militaires dangereusement près des côtes taïwanaises en représailles à la visite de Nancy Pelosi.

Lors d’une rencontre avec Mme Tsai à Taipei, Mme Pelosi a affirmé être venue en paix.

Aujourd’hui, notre délégation […] est venue à Taïwan pour dire sans équivoque que nous n’abandonnerons pas notre engagement envers Taïwan et que nous sommes fiers de notre amitié durable, a déclaré la plus haute responsable américaine à visiter l’île en 25 ans.

La responsable américaine est arrivée mardi soir à bord d’un avion militaire américain, déclenchant immédiatement de vives réactions à Pékin.

Elles envoient la main en direction des caméras.

La présidente Tsai Ing-wen s’est entretenue avec Nancy Pelosi. Photo : Reuters

Le ministère chinois des Affaires étrangères a dénoncé une grave violation des engagements américains envers la Chine, qui porte gravement atteinte à la paix et à la stabilité régionales.

Le gouvernement chinois a convoqué mardi soir l’ambassadeur américain Nicholas Burns. Le vice-ministre des Affaires étrangères, Xie Feng, lui a exprimé les protestations fermes de son pays, ajoutant que l’initiative [de Mme Pelosi de se rendre à Taïwan] est extrêmement choquante et les conséquences seront très graves, selon l’agence Chine Nouvelle.

Le ministère chinois de la Défense a quant à lui promis des actions militaires ciblées, avec une série de manœuvres militaires autour de l’île qui commenceront jeudi, dont le tir à munitions réelles de longue portée dans le détroit de Taïwan, qui sépare l’île de la Chine continentale.

Selon les coordonnées publiées par l’armée chinoise, une partie des opérations militaires auront lieu à 20 kilomètres des côtes de Taïwan.

Certaines des zones des manœuvres de la Chine empiètent sur […] les eaux territoriales de Taïwan, a déclaré le porte-parole du ministère taïwanais de la Défense Sun Li-fang. Il s’agit d’un acte irrationnel visant à défier l’ordre international, a-t-il ajouté.

Tensions sino-américaines : analyse

Entrevue avec Valérie Beaudoin, chercheure associée à l’Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQAM pour mieux comprendre les ramifications de la visite de Nancy Pelosi à Taïwan.

Le Japon s’est quant à lui dit préoccupé par les exercices chinois, affirmant que certains allaient empiéter sur sa zone économique exclusive (ZEE). La Corée du Sud, prochaine étape de la tournée asiatique de Mme Pelosi mercredi soir, a de son côté lancé un appel au calme.

Le ministère du Commerce de Pékin a également annoncé des sanctions économiques, en commençant par une suspension de l’exportation vers Taïwan de sable naturel. C’est un composant clé dans la fabrication de semi-conducteurs, l’une des principales exportations de l’île.

Face à des menaces militaires délibérément accrues, Taïwan ne reculera pas, a lancé la présidente Tsai Ing-wen.

Nous allons […] continuer à défendre la démocratie, a-t-elle affirmé lors de sa rencontre avec Mme Pelosi, qu’elle a remerciée pour avoir pris des mesures concrètes pour montrer son soutien indéfectible à Taïwan en ce moment critique.

Les autorités taïwanaises ont signalé dans la nuit de mardi à mercredi que 21 avions militaires chinois avaient pénétré dans la zone d’identification de défense aérienne de l’île, une zone bien plus large que son espace aérien.

Le ministère taïwanais de la Défense a dénoncé une tentative de menacer nos ports et nos zones urbaines importantes, et de saper unilatéralement la paix et la stabilité régionales.

L’armée va assurément rester à son poste et protéger la sécurité nationale. Nous demandons au public d’être rassuré et de soutenir l’armée, a-t-il conclu.

Plusieurs navires américains croisent également dans la région, dont le porte-avions USS Ronald Reagan, selon des sources militaires américaines.

La plupart des observateurs jugent faible la probabilité d’un conflit armé. Mais des responsables américains ont dit se préparer à des démonstrations de force de l’armée chinoise.

Par Radio-Canada avec Agence France-Presse

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :